fbpx

Beauté et santé

Le lait – pas si sain

Le lait – pas si sain
Le lait – pas si sain
Le lait – pas si sain

Ok, il y a des recherches qui se multiplient depuis des années pointant du doigt la consommation de viande comme étant un facteur d’évolution de diverse maladies. Mais on oublie de se concentrer sur le lait lui-même et les problèmes liés à sa consommation. Il y a une multitude des recherches concernant la nocivité des produits laitiers. La plus célèbre reste le Projet Chine-Cornell-Oxford financé par l’Université Cornell et l’Université d’Oxford. Elle a été menée durant 20 ans dans plusieurs régions de Chine et analysait le lien entre le régime alimentaire et le développement de diverses maladies.

Cette recherche est connue grâce à sa « vulgarisation », sortie sous forme d’un livre nommé China Study et connu en France sous le nom de Campbell Report. Pour faire court, je vous amène tout de suite à la conclusion, qui est d’ailleurs soutenue par une multitude de médecins, chercheurs et porte-paroles du véganisme : seul un régime végétalien, basé sur la nourriture non industrielle pourra optimiser nos chances de vivre notre vie en bonne santé.

Le lait et le développement de maladies

Le Dr Campbell prouve dans son China Study que la caséine (la protéine du lait) nourrit les cellules de la plupart des cancers, et ce, à tous les stades (depuis l’apparition jusqu’aux métastases). Ainsi, plus on consomme de caséine plus les cellules cancéreuses risquent de se développer et de se multiplier.

Après la publication du Rapport Campbell on a entendu beaucoup de voix critiques qui ont essayé de démontrer les erreurs de cette recherche et la mauvaise interprétation des données. Ce n’est pas surprenant : une étude qui condamne une immense branche de l’industrie agro-alimentaire ne peut pas passer inaperçue. La question qui se pose est : est-ce qu’on peut réellement arrêter de boire du lait – et manger des produits laitiers ? Est-ce qu’on ne risque pas des carences en calcium et le développement d’ostéoporose ?

Non seulement, il s’avère que l’on ne risque rien de tel, mais, de plus, en arrêtant la consommation de lait on se protège contre plein d’autres maladies – de l’acné aux allergies en passant par les maladies cardio-vasculaires et même le diabète.

Le lait ne protégé pas nos os

L’étude de Campbell n’est pas la seule à condamner le lait. Il y a, entre autres, une étude publiée dans le British Médical Journal où les chercheurs Suédois ont suivi 100 000 personnes durant des périodes allant de 20 à 30 ans. Les résultats sont plus que choquants : chez les personnes consommant plus d’un verre de lait par jour on découvre une plus grande mortalité due aux maladies cardiaques et aux cancers.

De plus, les femmes qui boivent du lait rencontrent un plus haut risque d’avoir des fractures de la hanche. Ce que nous montre aussi une étude nommée “The Harvard Nurses Health study” qui a débuté en 1989 et qui a suivi plus de 75000 femmes durant 12 ans. Les résultats sont bluffants : la consommation de lait ne prévient aucunement les fractures osseuses.

Et alors ? Le lait en tant que source de calcium ?

D’accord, mais que faire avec les pseudo « vérités » qu’on nous assène depuis la nuit des temps ? Même à la télé, dans les pubs on entend : il faut manger 3 produits laitiers par jour… car le lait est source de calcium et fortifie les os. Je vous rassure tout de suite : on trouve le calcium dans des produits végétaux et ce qui est intéressant (et on ne va pas l’entendre dans les pubs) c’est que le calcium végétal est de meilleur qualité pour notre corps (on l’absorbe plus facilement) que celui de provenance animale.

En fait… personne ne nous explique que le calcium d’origine animale est difficilement assimilable par le corps humain. Finalement, il s’avère que les protéines animales (une des composantes du lait) provoquent des pertes de calcium par voie urinaire, ce qui fait qu’on est capable d’assimiler seulement 30% de celui venant du lait (mais ça, on ne va pas l’entendre à la télé).

Voici une liste des sources végétales de calcium :

  • Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
  • Graines de chia : 631 / 100 g
  • Tofu : 350 mg / 100 g
  • Graines de lin : 255 mg / 100 g
  • Persil : 250 mg / 100 g
  • Amandes : 250 mg / 100 g
  • Épinards : 168 mg / 100 g
  • Cresson : 210 mg / 100 g
  • Figue séché : 160 g/100 g
  • Farine de soja : 154 mg / 100 g
  • Kalé : 135 mg / 100 g
  • Cacao : 128 mg / 100 g
  • Pistaches : 100 mg/100g
  • Chocolat : 105 mg / 100 g
  • Brocolis : 76 mg / 100 g
  • Dattes : 80 mg/ 100 g
  • Haricots blancs cuits : 60 mg / 100 g
  • Figues sèches : 64 mg / 100 g
  • Haricots verts : 60 mg / 100 g
  • Orange : 52 mg / 100 g
  • Eau de robinet : 4mg/ 1 l

Un enfance sans produits laitiers ?

Les apports nutritionnels conseillés sont de 900 mg par jour chez un adulte qui consomme une alimentation occidentale. Par contre, selon l’OMS, les personnes ayant une alimentation beaucoup plus végétarienne, faisant du sport et profitant du soleil ont un besoin en calcium plus bas, allant jusqu’à 500 mg/ par jour.

On peut même élever nos enfants sans lait. À partir de la première année on peut donner aux enfants du lait d’amande et des légumes contenant du calcium. Attention : n’oubliez pas de consulter un nutritionniste (pas un diététicien… le nutritionniste est un médecin) pour préparer un plan de repas équilibré pour vous accompagner dans les différentes étapes de la croissance de votre enfant).

Print Friendly, PDF & Email
You may also like
Beauté et santé, Psychologie
Faut-il prendre des suppléments de vitamine D ? Est-elle vraiment une alliée puissante contre les maladies virales ?
27 novembre 2020
Beauté et santé, écologie
Masques biodégradables – solution écologique et durable
6 octobre 2020
Beauté et santé, Recettes
Vivre 100 ans
21 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Health and beauty

Milk not as healthy as we thought

Milk not as healthy as we thought
Milk not as healthy as we thought
Milk not as healthy as we thought

There’s been a lot of research going on for years pointing to meat consumption as a factor in the evolution of various diseases. But we forget to focus on the milk itself and the problems associated with its consumption. There is a multitude of research on the harmfulness of dairy products. The most famous is the China-Cornell-Oxford Project funded by Cornell University and Oxford University. It was conducted for over 20 years in several regions of China and analysed the link between diet and the development of various diseases.

This research is known for its «popularization», released in the form of a book called China Study and known in France as Campbell Report. In short, I would like to take you straight to the conclusion, which is also supported by a multitude of doctors, researchers and spokespeople of veganism: only a vegan diet, based on non-industrial food can optimize our chances of living a healthy life.

Milk and the development of diseases

Campbell’s China Study proves that casein (the milk protein) nourishes the cells of most cancers at all its stages (from onset to metastases). Thus, the more casein is consumed, the more cancer cells are likely to develop and multiply.

After the publication of the Campbell Report there were many critical voices that tried to demonstrate the errors of this research and the misinterpretation of the data. This is not surprising: a study that condemns a huge branch of the food industry cannot go unnoticed. The question is: can we really stop drinking milk – and eat dairy products? Is there no risk of calcium deficiency and the development of osteoporosis? /

Not only does it prove that there is no risk of this, but, in addition, stopping milk intake protects against many other diseases – from acne through allergies to cardiovascular disease and even diabetes.

Milk does not protect our bones

Campbell’s study is not the only one to condemn milk. There is, among others, a study published in the British Medical Journal where Swedish researchers followed 100,000 people for periods ranging from 20 to 30 years. The results are more than shocking: people who were consuming more than one glass of milk a day had a greater mortality due to heart disease and cancers.

In addition, women who drink milk are at higher risk of hip fractures. This is also shown in a study called “The Harvard Nurses Health Study”, which began in 1989 and followed more than 75,000 women for 12 years. The results are stunning: milk intake does not prevent bone fractures

And what about milk as a source of calcium?

Okay, but what do we do with informations that we’ve heard since the dawn of time? You have to eat 3 dairy products a day… because milk is a source of calcium and strengthens the bones. I reassure you right away: we find calcium in plant products and vegetable calcium is of better quality for our body (we absorb it more easily) than that of animal origin.

n fact… nobody explains to us that animal calcium is difficult to assimilate by the human body. Finally, it turns out that animal proteins (one of the components of milk) cause calcium loss by urinary tract, which means that we can assimilate only 30% of calcium coming from milk.

Voici une liste des sources végétales de calcium :

  • Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
  • Chia seedsss : 631 / 100 g
  • Tofu : 350 mg / 100 g
  • flexseeds : 255 mg / 100 g
  • Parsley : 250 mg / 100 g
  • Almonds : 250 mg / 100 g
  • Spinach : 168 mg / 100 g
  • Dried fig : 160 g/100 g
  • Soya flour : 154 mg / 100 g
  • Kalé : 135 mg / 100 g
  • Cocoa : 128 mg / 100 g
  • Pistachios : 100 mg/100g
  • Chocolat : 105 mg / 100 g
  • Broccoli : 76 mg / 100 g
  • Dates: 80 mg/ 100 g
  • Grean beans : 60 mg / 100 g
  • Orange : 52 mg / 100 g
  • Tap water : 4mg/ 1 l

Can we rase kids without dairy products?

The recommended dietary intake is 900 mg per day in an adult consuming a western diet. On the other hand, according to the WHO, people with a much more vegetarian diet, sports and enjoying the sun have a lower calcium requirement, up to 500 mg/ per day.

We can even raise our children without milk. From the first year it is possible to give children almond milk and vegetables containing calcium. Attention: do not forget to consult a nutritionist (not a dietician… the nutritionist is a doctor) to prepare a balanced meal plan to accompany you in the various stages of your child’s growth).

Print Friendly, PDF & Email
You may also like
Health and beauty
Beauty creams – the chemical laboratory on our body?
9 août 2020
Health and beauty
Raw diet – is it safe?
5 août 2020
écologie, Health and beauty
Tous végans? Est-ce écologique de manger de la viande ?
5 juillet 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close