Les potirons, les potimarrons, les citrouilles : ça y est, c’est l’automne, ces grands monstres oranges nous ont envahis. Ils sont terrifiants, avec leur peau ultra-dure, qu’on croit pouvoir découper uniquement avec une tronçonneuse… Autant j’adore leur goût, autant je détestais les cuisiner, car couper un potiron c’est presque une mission-suicide

Mon astuce pour cuisiner les courges

Et enfin (!) Eurêka, j’ai appris comment cuisiner des citrouilles, potirons et potimarrons sans se tuer en les coupant… J’ai appris, tout bêtement, à les « pré-cuire » au four. Peu importe si je prépare du curry, des gratins, un cake, un velouté, ou du potiron farci : je les lave (en grattant bien pour enlever le sable, car j’aime les cuisiner avec la peau) et je les pose au four, pour 20-30 min (ou plus, ça dépend de la taille de « l’animal ») à 150 degrés. Et là : on peut les couper en milles morceaux sans aucun effort. De plus, le potiron et le potimarron préparés d’abord au four et cuisinés avec leur peau ont un goût plus prononcé.

Donc n’ayez plus peur : achetez ces monstres oranges à volonté, le seul effort que ça vous coûtera sera de les ramener à la maison, et vu qu’ils se préparent facilement vous aurez envie d’en manger quotidiennement.

Courge – c’est peu calorique, mais en plus cela donne une sensation de satiété…

Et pourquoi manger des courges (au fait ? )? Déjà – c’est un délice, de part leur texture, leur goût très doux (légèrement sucré si l’on cuisine du « butternut » ou du « potimarron »), en de plus c’est diététique, et même sacrément !… seulement 16-26 kcal par 100 grammes (elles sont constituées à 90%s d’eau et une tasse contient 7 grammes de fibres : c’est plus que deux morceaux de pain complet avec des graines).

Et attention, accrochez-vous : 100 grammes de potiron couvrent entièrement nos besoins quotidiens en vit. A. Et grâce à cette vitamine : on a une meilleure vision et on est protégés contre la cataracte. Le Bêta-carotène (que notre corps change en vit. A) c’est aussi : une meilleure élasticité de la peau, une protection accrue contre les cancers buccaux et du poumon (donc les anciens fumeurs – mangez de la courge et les fumeurs… mangez-en aussi, mais arrêtez de fumer !).

Les potirons contiennent aussi des antioxydants, avec entre autres la zéaxanthine qui filtre les rayons UV en protégeant notre peau du vieillissement précoce…

Les courges baissent aussi le niveau de sucre dans le sang et le niveau de cholestérol.

Super simple plat d’automne : potimarron, champignons forestiers et tofu

Un plat de potimarron, champignons séchées et tofu - prêt en 20 minutes

Temps de préparation 20 min
Temps de cuisson 20 min
Temps total 40 min
Type de plat Main Course
Portions 4

Ingrédients
  

  • 1 potimarron
  • 40 gr de champignons séchées (j'ai utilisé mélange blettes et cèpes)
  • 1 oignon
  • 3 c à soupe de l'huile d'olive
  • 250 gr de tofu ferme
  • 20 cl de crème de soja
  • 1 c a soupe de gingembre en poudre
  • 1 c a café de piment en poudre
  • 1 cube de bouillon de légumes

Instructions
 

  • Le première étape consiste a pré-cuire le potimarron au four pendant environ 20 minutes (a 150°C). On peut couper le potimarron grossièrement en cubes mais si vous n'avez pas envie de la couper - vous pouvez la mettre au four toute entière - mais il se peut qu'il va falloir la laisser 5 minutes de plus - vérifiez avec le couteau si il entre bien dedans. On peut même le faire la veille et garder potimarron au frigo.
  • Une fois le potimarron est prêt on commence par recouvrir les champignons séchés avec 2 verres d'eau chaude.
  • On coupe l’oignon en petit des et on le fait sauter sur la poêle avec 2 c à soupe de l'huile d'olive. Elles peuvent légèrement brunir - ça donnera le meilleur goût. Et puis on ajoute la courge coupé en des, les champignons grossièrement hachées et tofu coupées en cubes de 1 cm.
  • On ajoute l'eau de trempage de champignons (mais faites bien attention au dépôt de sable qui reste toujours en bas). On ajoute le bouillon de légumes, gingembre et piment et on fait cuire 5-10 minutes.
  • A la fin on ajoute le crème de soja et on laisse la sauce épaissir 2-3 minutes. Si vous n'avez pas la sauce soja - on peu épaissir la sauce avec un peu de la farine. On mélange dans un verre 1 c à soupe de la farine avec 1-2 c a soupe de l'eau. Quand la consistance est soyeuse on mélange avec la sauce.
  • On peut servir avec le riz decorée de l'aneth pu persil (ou les deux)

BONNE DÉGUSTATION

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais