salade pates sans gluten

salade pates sans gluten 12

Il y a 3 ans, quand j’ai commencé mon régime vegan, je suis tombé sur un grand nombre de blogs (en anglais) avec des recettes vegan et sans gluten (les deux à la fois). Je me disais : oh non, je ne vais jamais tomber dans une « bizarrerie » pareille, déjà être vegan est considéré comme tel, pourquoi donc compliquer les choses… Je ne voulais même pas entendre parler de ce régime extravagant « sans gluten », ma vie était suffisamment « compliquée » en tant que vegan (pas pour moi, pour les autres ;)).
Mais, ces derniers mois, comme vous le savez, je n’étais pas très bien… et bien sûr j’ai cherché sur Internet les raisons possibles de mon état (la fatigue, la dépression, le manque de forces et les problèmes de digestion). Je suis tombé sur une multitude d’articles concernant l’élimination du gluten de notre menu. Finalement, il s’est avéré que mes problèmes étaient liés au déficit en vitamine D (rien à voir avec le régime) mais, pour la première fois, je me suis plongée dans le sujet du régime sans gluten et ça a fortement réveillé ma curiosité.

Intolérance au gluten, qu’est-ce que c’est ?

Quand on est intolérant au gluten – sa présence, détecté par l’intestin grêle, provoque une réponse du système immunitaire – la production de globules blancs et la destruction des parois de l’intestin. Ce qui nous empêche d’absorber certains nutriments, surtout les vitamines A, D E, K et toutes les vitamines B. C’est très difficile de détecter la maladie. En général, ça prend entre 10 et 12 ans de l’apparition de premières symptômes à la recherche de la maladie cœliaque… La fréquence de la maladie dans la population n’est pas très élevée non plus (même si aux USA le chiffre atteint déjà 6%). Il existe deux façons de détecter si on est intolérant au gluten – la recherche d’anticorps destinés à lutter contre le gluten (anti-transglutaminase) effectuée avec une prise de sang et dont la fiabilité est de 95% mais c’est uniquement une biopsie de l’intestin qui donne la réponse finale

salade pates 21 pt

Intolérant ou sensible ?

6% de la population, ce n’est pas beaucoup. Alors pourquoi  est-ce qu’on entend parler si fréquemment du régime sans  gluten ? Il s’avère que, même si les tests sanguins sont négatifs (donc on n’est pas malades), on peut tout de même rester sensibles au gluten. C’est surtout le cas des personnes souffrant du côlon irritable (des diarrhées et/ou constipations, des douleurs, des ballonnements), l’intestin est tellement fatigué que, finalement, il réagit mal aussi contre le gluten et les dégâts deviennent importants (mais pas facilement détectables). La sensibilité (même légère) au gluten peut être aussi liée à l’apparition des maladies auto-immunes : la réponse immunitaire de notre corps (la libération des globules blancs) peuvent à long terme accélérer (voire réveiller) les maladies auto-immunes (comme par exemple les arthrites, les lupus, les rhumatismes, la sclérodermie ou la maladie de Hashimoto).

Les symptômes de sensibilité au gluten :

La fatigue
Les problèmes digestifs
Les états dépressifs
Les douleurs articulaires
L’augmentation des symptômes de maladies auto-immunes
Les déficits en vitamines A, B, D, E, K (détectés par des analyses de sang)

Si vous voulez savoir si vous êtes intolérants, continuez à manger normalement et demandez  à votre médecin de vous prescrire des analyses de sang (c’est remboursé par la Sécu). Il ne faut surtout pas enlever le gluten avant les examens, car on n’aura pas les anticorps recherchés (et ça faussera nos résultats).

salade pates 14 pt

Pourquoi le gluten est devenu un sujet si populaire ?

Il faut savoir que, durant les dernières décennies, les blés sont passés par pas mal de modifications génétiques (à « l’ancienne » – par le croisement des spécimens les plus faciles à cultiver). L’effet secondaire de ces modifications (à part le blé qui est plus résistant) est l’augmentation du niveau de gluten. Donc la farine d’il y a 50 ans n’est pas la même que celle d’aujourd’hui. C’est pour ça que, d’un coup, de plus en plus de gens développent des allergiques au gluten. Même si on n’a ni maladie cœliaque ni sensibilité réelle au gluten, celui-ci reste très difficile à digérer pour notre corps. Donc si on détecte une fatigue et un état dépressif répétitifs, ça peut être profitable de tester un régime sans gluten.

« Sans gluten » : un phénomène de « mode » ou un problème de santé ?

Bon, OK, le « sans-gluten » reste aussi aussi un phénomène  de « mode », les « célébrités » profitent de ce régime pour perdre un peu de poids car on élimine tout ce qui nous fait grossir : les pains, les pâtes, la pâtisserie ;). Donc, si on souhaite perdre du poids, c’est vraiment une bonne solution.
Mais attention : au lieu de remplacer tout bêtement les produits avec gluten par ceux « sans » – trouvables dans tous magasins BIO (des pains, des pâtes, des céréales, des farines, des gâteaux, etc.), essayons d’introduire à la place des fruits et des légumes… Les produits farineux ne sont pas les plus diététiques (ce n’est quand même pas le gluten qui ajoute des calories) mais, en plus, les céréales sans gluten sont très pauvres en fibres alimentaires. Les médecins n’ont rien contre un régime sans gluten, mais uniquement si on introduit les fibres dans notre menu par une consommation plus élevée de fruits et de légumes crus. Donc si on ne mange pas de pain et de pâtisseries mais qu’on mange plus de fruits et légumes… On va retrouver un corps de rêve pour l’été 🙂

Mes 3 mois sans gluten :

Peau beaucoup plus douce et sans imperfections
Digestion plus facile (pas de douleurs, pas de coup de fatigue après un repas, pas de ballonnements)
Regain d’énergie (déjà je ne somnole plus après avoir mangé et, ça, c’est un grand changement dans ma vie) mais, de plus, j’ai retrouvé mes forces, les capacités de mon cerveau ont augmenté et mon état légèrement dépressif a commencé à disparaître.
– Un point très personnel – diminution de syndrome de Raynaud (en fait, depuis quelques années, j’ai quelques symptômes qui peuvent être le signe d’une maladie auto-immune et je dois faire pas mal d’examens chaque année pour voir si des marqueurs de la maladie apparaissent – heureusement ce n’est toujours pas le cas) . Le symptôme le plus difficile à vivre est le syndrome de Raynaud – les doigts perdent leur couleur et leur sensibilité  (a cause des brusques changements de température, des courants d’air, au contact avec un objet froid ou même à cause de la fatigue ou du stress). L’état de « cadavres » (les doigts ont l’air d’être vraiment morts) peut durer parfois même 2 heures avant qu’ils ne retrouvent leur couleur et leur sensibilité. J’ai arrêté le gluten en janvier et l’inimaginable est arrivé : mes doigts restent vivants ! Peu importe la situation !!!

Mon expérience sans gluten a duré 3 mois (dont presque 1 mois à Portland – le paradis pour les vegans et fans de nourriture sans gluten). J’ai réintégré le gluten dans ma nourriture et ce n’est pas un effet « psychologique », je vous rassure, je me sens de nouveau plus fatiguée et ma digestion est ralentie. Je dois vous dire que je pense sérieusement à me refaire encore une belle période sans gluten. La sensation de légèreté est quand même agréable et ma peau sera plus belle pour l’été 😉

salade pates sans gluten

Que manger pendant un régime sans gluten :

– le sarrasin (j’utilise des céréales de sarrasin pour mes petits-dej) et c’est délicieux
– le maïs (galettes de maïs, farine de maïs)
– le riz (galettes, grains, farine, produits dérivés)
– le quinoa (galettes, grains, farine, pâtes)
– le soja
– la châtaigne
– toutes les graines
– tous les oléagineux
– l’avoine (mais seulement quand elle est certifiée « sans gluten », car l’avoine « normale » est contaminée par le gluten parce qu’elle est produite dans les mêmes machines que les autres farines)

À éviter :

– la farine de blé (et tous les produits fait avec)
– la farine d’épeautre
– la farine d’orge
– l’avoine

Salade de pâtes (sans gluten)
pleine de fibres

Ingrédients :salade pates sans gluten 3

½ paquet de salade de pâtes (cuites al denté)
1 salade
½ mangue bien mûre
½ poivron rouge
1 oignon rouge
2 tomates (ou quelques tomates séchées au soleil trempées préalablement dans l’eau)
1 verre d’olives noires
1 avocat
1 citron (le jus d’un citron)
1 c à s d’huile d’olive
un peu de thym, de sel et de poivre
une pincée de piment

salade pates sans gluten 4
Préparation:
  1. On cuit les pâtes al denté (attention car les pâtes sans gluten trop cuites, ce n’est pas un délice) et on les laisse refroidir.
  2.  On coupe tous les fruits et légumes et un demi-avocat en lamelles et on mélange tout ensemble. On ajoute les pâtes.
  3.  On prépare une sauce à l’avocat : on mixe le demi-avocat restant avec le jus de citron et une pincée de piment.
  4.  On mélange les pâtes avec les légumes, on ajoute l’huile d’olive on assaisonne avec le sel, le poivre et le thym.
  5. On sert notre salade recouvert par la sauce à l’avocat.

salade pates sans gluten 5

salade pates sans gluten 7

salade pates sans gluten 8

salade pates sans gluten 10

salade pates sans gluten 12

salade pates sans gluten 11

C’est délicieux pour les journées d’été et ultra facile à préparer.

Bon appétit