courge/veglamour

Les potirons, les potimarrons, les citrouilles : ça y est, c’est l’automne, ces grands monstres oranges nous ont envahis, ils sont partout (on a presque l’impression qu’on n’a plus aucun autre légume de saison). Ils sont terrifiants, avec leur peau ultra-dure, qu’on croit pouvoir découper uniquement avec une tronçonneuse… Autant j’adore leur goût, autant je déteste (je détestais) les cuisiner, car couper un potiron c’est presque une mission-suicide… Les américains qui découpent des millions de courges pour Halloween sont soit fous, soit super-forts, ou tout simplement ils ont des outils « magiques » (je n’ai toujours pas résolu ce mystère)…. Mon but n’était pas d’apprendre à les transformer en œuvres d’art, j’avais juste envie de manger des courges sans faire une séance de musculation en les préparant

courge butternut farci

Et enfin, enfin, Eurêka, j’ai appris comment cuisiner des citrouilles, potirons et potimarrons sans se tuer… J’ai appris, tout bêtement, à les « pré-cuire » au four. Peu importe si je prépare du curry, des gratins, un cake, un velouté, ou du potiron farci : je les lave (en grattant bien, car j’aime les cuisiner avec la peau) et je les pose au four, pour 30 min (ou plus, ça dépend de la taille de « l’animal ») à 150 degrés. Et là : on peut les couper en milles morceaux sans aucun effort. De plus, le potiron et le potimarron préparés d’abord au four et cuisinés avec leur peau ont un goût plus prononcé.

Donc n’ayez plus peur : achetez ces monstres oranges à volonté, le seul effort que ça vous coûtera sera de les ramener à la maison (ils pèsent un peu lourd), et vu qu’ils se préparent facilement vous aurez envie d’en manger quotidiennement.

Et pourquoi manger des courges (au fait ? )? Déjà – c’est un délice, de part leur texture, leur goût très doux (légèrement sucré si l’on cuisine du « butternut » ou du « potimarron »), en de plus c’est diététique, et même sacrément !… seulement 16-26 kcal par 100 grammes (elles sont constituées à 90%s d’eau et une tasse contient 7 grammes de fibres : c’est plus que deux morceaux de pain complet avec des graines).

faitIMG_4116ptNon seulement c’est peu calorique, mais en plus cela donne une sensation de satiété… Un dîner avec du potiron et on a l’impression de manger « un cheval avec ses sabots » (c’est une expression polonaise, même si l’on n’a jamais mangé de cheval dans la cuisine polonaise).

Et attention, accrochez-vous : 100 grammes de potiron couvrent entièrement nos besoins quotidiens en vit. A. Et grâce à cette vitamine : on a une meilleure vision et on est protégés contre la cataracte. Le Beta-carotène (que notre corps change en vit. A) c’est aussi : une meilleure élasticité de la peau, une protection accrue contre les cancers buccaux et du poumon (donc les anciens fumeurs – mangez de la courge et les fumeurs… mangez-en aussi, mais arrêtez de fumer !).

Les potirons contiennent aussi des antioxydants, avec entre autres la zéaxanthine qui filtre les rayons UV en protégeant notre peau du vieillissement précoce…

Voilà une chose intéressante, le saviez-vous: notre peau vieillit toujours plus rapidement que ce pourquoi elle est programmée ? En cause , l’exposition au soleil ou plutôt aux UV. Avez-vous remarqué que dans les cultures où il est mal vu de s’exposer au soleil (certains pays asiatiques) les femmes gardent un visage plus jeune plus longtemps. Donc : pour garder une peau jeune on reste pâle…. ou on mange des carottes, courges et potirons !(fruits et légumes à chair orange)… Attention : mettre de la crème de visage protectrice contre les UVs reste un réflexe a garder.

Les courges baissent aussi le niveau de sucre dans le sang et le niveau de cholestérol. La seule chose qu’ils ne font pas (plus?) c’est de se changer en carrosse !.

courge butternut farci

Ah oui, attention, n’ abusez pas non plus, ne les mangez pas 3 fois par jour (oui, on peut même les manger pour le petit-déj, moi je l’ajoute dans mes smoothies avec de la banane, de la pomme et des mangue) , vous risqueriez la « caroténémie » (avoir la peau « orange » à cause de doses élèves de bêta-carotène…) ce n’est pas grave, du tout, mais vous ne voulez pas être confondus avec un membre de la famille Trump !

Aujourd’hui nous allons nous amuser a farcir une courge « butternut » (en français « doubeurre » – le goût explique le nom)

Nous allons faire une œuvre visuelle qui est aussi belle que bonne.

La courge butternut farcie :

Il nous faut :
1 courge butternut
1 sachet de cèpes séchés
2 oignons
quelques champignons cultivés
Une dizaine de marrons cuits
1 demi-tasse de levure maltée douce
1 cube de bouillon de légumes
2 cuillères des grains de chia gonflés dans de l’eau
1 verre de riesling (ou un autre vin blanc sec)
du sel, du poivre, un peu de curry, du gingembre, du piment
Des groseilles séchées (c’est optionnel – elles sont parfois difficiles à trouver)
Pour la chapelure:
1 demi-tasse de noisettes moulues
1 demi-tasse de levure maltée douce
2 cuillerées d’huile d’olive

On commence par laver la courge, et la mettre au four tout entière à 150°  pendant 15 minutes (il faut qu’elle soit facile a couper, mais qu’elle reste ferme).

Pendant que la courge cuit au four on prépare notre farce. On fait sauter les oignons coupés en petites dés sur de l’huile d’olive, puis on ajoute des champignons cultivés hachés finement, et 2-3 minutes plus tard des cèpes. On ajoute le verre de vin blanc et dès qu’il s’évapore on couvre notre préparation avec le bouillon (fondu dans un verre d’eau chaude). On ajoute aussi des marrons bien écrasés et on assaisonne le tout avec nos épices.

courge butternut farci

On laisse mijoter notre farce à feu doux.
Pendant ce temps-là, on sort la courge du four, on la laisse refroidir, on la coupe en deux. On enlève le « noyaux » (qui est tout petit dans cette espèce de courge). Puis tout doucement avec une cuillère à soupe on gratte la chair. On essaye de faire une « coque » en gardant bien 1,5-2 cm de chair de courge. Nous pouvons utiliser le jour même l’intérieur de la courge pour préparer une soupe.

On termine la préparation de notre farce : il nous reste à ajouter 1 demi-tasse de levure maltée et une demi-tasse de grains de chia.
On remplit la courge avec la farce on saupoudre de chapelure et on la met au four pour 15 minutes.
On peut servir avec la sauce aux champignons (1 oignon, quelques cèpes sèches, 1 verre de riesling, une demi cube de bouillon de légumes, 1 boite de crème de soja, du poivre blanc, du gingembre en poudre et un peu de curry).

courge butternut farci

courge butternut farci

Velouté de courge au porto

1 oignon
de la chair de courge (ou 1 petit potimarron avec sa peau)
1 verre de porto
1 verre de bouillon de légumes
1 pomme de terre cuite au four
du sel, du poivre blanc et du curry

collage soupe

On commence par faire sauter les oignons, on ajoute la courge, la pomme de terre (sans peau), 1 verre de porto, 1 verre de bouillon de légumes et on laisse cuire à feu doux pendant 15 minutes. Puis on mixe le tout dans un blender pour obtenir un velouté, et on peut servir en décorant avec de la crème de soja.

Bon appétit