1er page/ Plats/ Recettes/ Snacks

Les pierogis – des raviolis version XXL

This post is also available in: Anglais

Ok, c’est un de plats qui ne sont peut-être le plus rapide a faire (et nécessitent un peu de travail)…. Mais je suis polonaise – et vu que ça reste un plat emblématique de mon pays natal – mes amis font une demande de temps en temps… Et si je suis de bon humeur – je leur fait ce plaisir. Le plat que je vous propose aujourd’hui n’est pas peut-être pas le plus « léger », mais, bon sang, c’est tellement délicieux.  En plus on ne devrait pas compter des calories.  Mais il y a une chose rassurante pour les végétaliennes – si on n’exagère pas avec le sucre et junk-food (oh oui, ça existe en version végan) on a plus des chances d’être en bonne forme que la population générale.

Comment faire pour bien se régaler, être en bonne forme (et bonne santé) et ne pas grossir ? Devenir végétalien 😉 Et manger des pierogis (pas chaque jour peut-être 😉

MANGER végétalien ET MAIGRIR

Brie Turner-McGrievy de l’Université de Caroline du Sud a accompagné 63 personnes souhaitant perdre du poids, elle les a réparties en plusieurs groupes qui ont suivi différents régimes : végétalien, végétarien et omnivore. Une seule règle était imposée : manger les mêmes portions que d’habitude en utilisant moins de matières grasses.
Les végétaliens sont non seulement ceux qui ont perdu le plus de poids (4-4, 5 kg en 2 mois contre 2-2, 3 kg pour « les omnivores ») mais aussi ceux qui, en continuant à manger sans restreindre les matières grasses, ont vu se prolonger leur perte de poids.
Le plus étonnant est que le groupe « végétalien » a été le seul à maintenir ce nouveau régime au-delà de l’expérience.

Brie Turner-McGrievy donne deux explications à cela :
– Le régime végétal est moins gras et moins calorique on peut donc manger plus et se sentir mieux rassasié.
– L’absence de restrictions en quantité supprime toute frustration et sentiment de « faire un régime », on peut donc perdre (ou maintenir le poids souhaitable) sans aucun effort.

PIEROGI

Pour vous inspirer, un bon plat polonais, végétalien et délicieux… En revanche, comme la plupart des plats de mon pays, pas très « léger » 🙂 Voir pas du tout 🙂

A la base la recette est avec un fromage blanc frais qu’on trouve facilement en Pologne (je n’ai jamais trouvé un équivalent en France), mais depuis que je suis végane et j’ai découverte le tofu lacto-fermenté j’arrive faire les pierogis avec le même gout que celle que je connais de mon enfance (bon, vu que je n’ai pas mangé le fromage depuis déjà quelques années, le gout est peut être légèrement différent, mais pour moi, et tout ceux qui ont gouté mes pierogis, ça reste un régal).
Et même si les pierogis sont très bons fraichement cuits a l’eau, je vous conseille attendre le moment qu’elle refroidissent et les faire dorer doucement sur l’huile d’olive. C’est une vraie tuerie.

ASTUCES

Étant donné que c’est encore la saison des courges on peut enrichir notre farce avec du potimarron. Il suffit de cuire le potimarron entier dans le four à 180° pendant 40 min, on l’épluche, on le mixe au robot et on l’ajouter à notre « fromage » avec 2-3 pommes de terre cuits.
Pour que les pierogis ne collent pas entre eux une fois cuits, il suffit de les refroidir dans de l’eau glacée.

SERVIR AVEC UN SAUCE AUX CÈPES

1 boite de cèpes (vous pouvez les utiliser séchés, il faudra prévoir de les réhydrater pendant 15 minutes dans de l’eau et conserver cette eau !)
1 oignon
1 verre de vin blanc
1 cube de bouillon de légumes
un peu de sel, de poivre, et de gingembre en poudre
25 cl de crème végétale
1 c.à s. d’huile d’olive

On fait chauffer un peu d’huile d’olive dans laquelle on fait revenir les oignons émincés et on ajoute les cèpes. 3 minutes plus tard on couvre les champignons avec du vin blanc sec, on le laisse s’évaporer puis on ajoute l’eau dans laquelle les cèpes ont été trempés, on assaisonne avec le sel, le poivre blanc fraichement moulu et une pincée de gingembre en poudre. On peut aussi ajouter un peu de bouillon de légumes. À la fin, on ajoute de la « crème » végétale.

RECETTE « PIEROGI »

Pierogi "russes" (mais en realité polonaises)

Type de plat: Main Course, Side Dish, Snack
Cuisine: polonaise

Ingrédients

  • 3 verres farine je prends souvent de la farine semi-complète
  • 1 verre d'eau chaude très chaude, mais pas brulante
  • 1 pincée de sel
  • 6 pomme de terre moyens
  • 2 oignons
  • 1 paquet de tofu lactofermentation ou on peut faire un fromage a part en mixant dans un robot de cuisine: 1 verre de noix, 3 càs de levure maltée douce, 1 càc d'ail en poudre, Le jus d’un citron
  • 1 c. a café de sel
  • 1 c. a soupe de poivre blanc

Instructions

Préparation de la pâte:

  • On mélange la farine avec l'eau bien chaude qu’on avait portée à ébullition (laissez refroidir quelques minutes pour ne pas risquer de se bruler les doigts) et un peu de sel. L'eau chaude permet de préparer une pâte plus douce et facilement maniable.
    On verse la farine dans le grand saladier on ajoute de l'eau chaude petit a petit et on travaille la pate avec les mains. Si la pate collé a nos doigts, ca veut dire qu'il faut ajouter de la farine. Et si la pate n'est pas tres douce - ajoutez un peu d'eau.

Préparation de la farce

  • On commence par bien cuire les pommes de terre.
    Pendant ce temps, on prépare le « faux fromage » (mais je vous rassure, c'est vraiment délicieux avec le tofu lacto-fermenté) on mixe les noix (préalablement trempées quelques heures et bien rincées) avec l'ail séché, la levure maltée, le jus de citron et on assaisonne de sel et de poivre (on peut ajouter un peu d'eau si le robot peine à bien mixer les noix).
    On coupe l’oignions en petits des et on le fait caraméliser sur de l'huile d'Olive. Plus l'oignon est brun, mieux sera le goût de la farce.
    Quand les pommes de terre sont cuites on les écrase avec la fourchette et on les mélange avec le « fromage » de noix. On assaisonne avec du sel et du poivre puis on ajoute les oignons dorés.

L'assemblage de pierogis

  • On dépose la farce au milieu de notre rondelle, on la plie légèrement et et on essaye de coller les bords en commençant par le milieu (j'aplatis les bords avec les doigts – ça permet de mettre plus de farce et de ne pas avoir des bords trop épais). Une fois le milieu collé on soude également les côtés (pour obtenir une forme de demi-lune). On dépose nos pierogis sur une planche légèrement farinée.
    On peut les manger cuits à l’eau ou sautés à la poêle. Pour la deuxième option, une fois les pierogis cuits et légèrement refroidis, on les fait dorer des deux côtés à la poêle avec un filet d’huile d’olive (à feu doux pour que nos pierogis soient parfaitement dorés et croustillants)

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    résé
    31 janvier 2020 at 10:19

    dommage que le petit mot sur fond marron de la newsletter soit illisible ( eh oui … vieille et pas très bien voyante 😀 )
    il n’y a pas que les eunes qui suivent les blogs !!
    mercipour ces recettes et ravie de vous retrouver enfin !! ♥

    • Reply
      veglamour.aga
      31 janvier 2020 at 17:07

      oh je suis désolée pour ce problème avec le mail. La reprise de blog (de wordpress) m’a fait un peu grincer le cerveau… J’étais déjà bien lancé mais quand à la fin le programme de mails m’a défié, j’ai capitulé. Je promets que les prochaines newsletters seront bien lisibles:) ♥

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.