graines petit-dej

Ah le petit déjeuner !  – manger, ou ne pas manger ? Je vous avoue que je suis une mauvaise élève et que je ne prends pas de petit-déjeuner. Pas parce que je n’aime pas, mais je ne suis pas une personne très matinale. Et même si je me réveille tôt pour travailler, malgré tous mes efforts (et de grandes quantités de café bues entre temps) jusqu’à midi je reste un zombie, rien ne fonctionne chez moi – ni le cerveau ni l’estomac. Et que faire alors si (comme moi) on adore les petits-déjeuners mais qu’on n’est pas fait pour ça ? Bah, on le mange à midi !

Et on ne va pas manger n’importe quoi. On va opter pour des graines, des céréales, des baies… Pourquoi c’est si important? Car c’est la source de tout ce qu’il y a de mieux pour notre corps : vitamines, antioxydants, oligoéléments, « détoxifiants » (tous les produits qui stimulent notre foie et nettoient nos « ordures » – sucres, graisses, cholestérol, etc.). Et surtout, surtout – c’est une bombe d’énergie, de bonne humeur, et de beauté dans un seul bol. Quelques jours « au grain » et vous allez être littéralement éblouissant(e)s. Et en plus les recherches prouvent que les personnes qui remplacent la viande par les graines rallongent leur espérance de vie de 20 % (et soulignons-le : une vie en bonne santé et en bonne forme)

Pour réussir des petits-déjeuners (ou des déjeuners) nutritifs, bénéfiques pour la santé, qui nous donnent la pêche et qui nous tiennent en forme (et qui nous rends belles/beaux ;))  il est nécessaire d’avoir TOUJOURS dans nos placards quelques ingrédients de base.

graines petit-déj

Voici ma liste de courses :

avoine

1. De l’avoine (son ou flocon) – c’est un aliment miraculeux. Tout d’abord parce qu’il nous aide à mincir (les fibres « collent » la graisse et les sucres non utilisés par notre corps, et grâce à cette colle on les élimine au lieu de les stocker- ce qui nous permet de réduire notre tour de taille). L’avoine est rempli d’ oligoéléments qui embellissent notre peau et font briller nos cheveux. Il diminue notre stress car il est bourré de vitamines B. Un conseil : mangez juste quelques cuillères de son d’avoine par jour (n’abusez pas si  vous n’avez pas l’habitude, car il peut irriter votre colon), privilégiez plutôt les flocons d’avoine  – qui ont les mêmes capacités, mais sont plus facile à digérer (ou plutôt à « évacuer »). Peu importe si vous mangez du son ou des flocon, buvez beaucoup de liquides – parce que grâce à son pouvoir absorbant, l’avoine n’attrape pas uniquement les graisses, mais aussi l’eau, donc vous risquez d’avoir soif.

 

Des graines de chia

2. Des graines de chia – (bon, j’avoue ce n’est pas l’ingrédient le moins cher, un sachet coûte environ 5-8 Euros, mais il vous suffira pour looongtemps,  1 mois environ). Le chia est un aliment tout simplement magique – première information pour les végétaliens : il peut remplacer les œufs dans les préparations qui le requièrent (les graines gonflent dans  l’eau et prennent une forme gélatineuse). Mais le chia c’est surtout  une immense source d’acides aminés essentiels, et surtout la plus grande source d’ oméga-3 (plus que le saumon – vous ne serez plus obligés d’acheter un poisson empoisonné par le mercure). Une cuillère de chia couvre aussi la moitie de nos besoins quotidiens en fibres alimentaires. En plus ces petites graines éliminent le mauvais cholestérol, diminuent le niveau de sucre dans notre corps, et hydratent notre peau (adieu la peau de reptile !). Comment manger le chia ? On peut saupoudrer nos salades avec ou le consommer sous forme de « pudding » en le faisant « gonfler » dans de l’eau ou du lait végétal.

 

des graines de tournesol

3. Des graines de tournesol. Avant de citer toute action bénéfique il faut mettre en avant leur goût merveilleux : on a l’impression de manger des mini-noix. (c’est tellement bluffant qu’on peut les utiliser dans la préparation du beurre de cacahuètes – en remplaçant un tiers des noix – c’est moins cher et le goût reste intact). Mais le tournesol c’est surtout une énorme dose de vit. E (100 gr couvrent 2 fois et demi de notre besoin quotidien… bon ça représente aussi presque 600 calories). La vitamine E c’est le meilleur ami de notre cœur. Pour être brève – elle empêche le cholestérol de s’oxyder (et c’est uniquement le cholestérol oxydé qui colle nos artères,  et qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires ). Les études l’ont bien prouvé : les personnes qui ont un apport de vitamine E élevé ont peu des probabilités de rencontrer de problèmes cardiaques (tous régimes alimentaires confondus). La vitamine E possède aussi des capacités anti-inflammatoires, tellement fortes, qu’à long terme elle peut même aider les personnes souffrant d’asthme. Les graines de tournesol c’est aussi du magnésium pour calmer nos nerfs, des acides aminés pour aider nos enfants à bien grandir, et du sélénium contre le cancer. Et si vous êtes ménopausée il n’y a rien de mieux contre les bouffés de chaleur.

 

Des graines de courge

4. Des graines de courge – il faut absolument en manger si l’on veut bien dormir, avoir une bonne vision, développer notre goût et odorat et être de bonne humeur. Et si vous êtes un homme – ajoutez-les dans vos assiettes – car elles sont remplies de zinc, ce qui non seulement vous protégera du cancer de la prostate et augmente vos chances de guérison si cette maladie toutefois vous touche, mais surtout elles amélioreront vos performances 😉 Les graines de courge font elles aussi baisser le niveau de mauvais cholestérol, le niveau de sucres dans notre sang, et mélangées avec les graines de lin – protègent notre foie.

 

Les graines de lin

5. Des graines de lin (brun et doré). J’aurais dû les mettre en première position de ma liste, car c’est un grand allié des femmes. Les recherches se multiplient et toutes prouvent qu’il suffit de manger 2 cuillères et demi à soupe de graines de lin par jour pour baisser jusqu’à 70% le risque d’avoir un cancer du sein. Et ce n’est pas tout, les femmes malades qui continuent de manger du lin durant la maladie réagissent beaucoup mieux au traitement. (On devrait apprendre ça à l’école). Mais il y a encore une raison bénéfique à manger ces petites merveilles : elles nous aident à perdre du poids. L’oméga 3 que le lin contient repousse et remplace le mauvais gras de nos cellules. Et ce n’est pas tout : l’Oméga 3 est un parfait carburant : dès que nous faisons du sport, nous le brûlons immédiatement  – et ainsi comme par magie nous nous débarrassons des cellules graisseuses (étape 1 – l’Oméga 3 remplace la graisse, étape 2 – l’Oméga 3 est brûle pendant des efforts, étape 3 – bye, bye les poignées d’amour). Une chose très importante à savoir – il faut absolument moudre le lin avant de le consommer (on peut le garder sous cette forme 1 mois dans le frigo), car sa couche de protection est trop forte pour nos enzymes digestives, donc si on mange le lin sous sa forme entière – on jette notre argent (dans les toilettes, littéralement;)).

Et voici deux autres ingrédients (un peu plus chers)
que je vous conseille vivement

Les baies de goji

6. Les baies de goji – appelé aussi « super fruit ». Dans la médecine chinoise le goji est utilisé pour retarder le vieillissement de la peau. Pour faire bref : les baies de goji c’est : plus de beta-caroténe que les carottes, plus de calcium que le lait (et en plus il aide a notre corps de l’absorber), 21 oligo-éléments (entre autres fer et zinc), les vitamines B, C et E. Les baies de goji ont aussi des capacités anti-inflammatoires. Et ce n’est pas fini : grâce aux baies on augmente nos défenses immunitaires, on baisse notre tension artérielle, on soulage notre foie, et on baisse le niveau de sucre dans le sang. Les gojis c’est aussi des acides-aminés essentiels….ouff, c’est presque tout.  J’ai un conseil, très important à vous donner : pour profiter de ses vertus médicinales il faut les acheter dans les boutiques BIO (la plante est cultivée en Chine ou les normes pour les pesticides ne sont pas contrôlées, en choisissant du produit Bio on se protège des produits chimiques ajoutés).

 

L'herbe de blé

7. L’herbe de blé  – non, je ne suis pas une « folle » qui va vous dire de consacrer la moitié de la maison à la pousse de l’herbe de blé… Heureusement pour nous tous il y a des professionnels qui s’en sont chargés à notre place. L’herbe de blé est trouvable en forme poudreuse dans des boutiques BIO (le sachet coûte environ 20 Euros, mais il suffira pour longtemps). Les sérieuses recherches menées sur les cellules in-vitro et sur les patients humains prouvent que cette herbe nous protège des divers cancers (et lorsque les personnes sont touchées par le cancer et soignés par chimiothérapie, elles s’en sortent beaucoup mieux grâce à la capacité extraordinaire du blé de régénérer les globules rouges du sang). La chlorophylle de blé protège, stimule et régénère notre foie. En plus c’est une petite poudre qui va colorer vos assiettes en vert-fluo, et qui va pousser votre corps à lutter efficacement contre tous les problèmes (l’herbe de blé est même capable de nettoyer les pesticides présents dans l’eau).

 

A part ça:

8. Il nous faut toujours des fruits de saison  (pourquoi faire venir les fruits et légumes de l’autre bout du monde ?). Achetez quand-même les fruits « bio », car on essaye ici de rester en bonne santé, et de ne pas s’empoisonner avec des pesticides.

fruits veglamouroranges veglamour

 

 

 

 

 

 

9. Vous pouvez aussi prendre un jus d’orange ou de pamplemousse fraîchement pressé, mais ne jetez pas les pulpes… (Ajoutez-les dans votre verre)… Boire le jus et jeter les pulpes c’est comme se laver sans savon – ça ne sert pas a grand-chose. Le jus tout seul c’est uniquement du fructose, toutes les fibres se trouvent dans le reste du fruit.

10. Du lait végétal – avec divers goûts : noisette, amande, coco, praliné… Mélangez-le avec vos céréales et fruits, il est facile a digérer et surtout plein d’ oligoéléments (vous pouvez même acheter un lait renforcé en calcium comme ça vous n’allez pas regretter votre lait animal – laissons le aux petits veaux). Bon, la juridiction française a interdit récemment le nom « lait » pour tous les produits qui ne proviennent pas d’un animal (à part le lait d’amande – apparemment trop incrusté dans la culture générale). Donc, même si sur les cartons on trouve le nom : « boisson d’épeautre » je vais continuer à les appeler « lait » dans ce blog… et toc !

Demain je vais publier quelques exemples de petits-déjeuners créatifs faits avec nos ingrédients.

A demain