apero14 pt

Fêtes de Pâques.  C’est la période de l’année pendant laquelle j’ai le plus envie de dormir… Et ce n’est pas la « fatigue de printemps », le surdosage en chocolat ou quoi que ce soit. Ce sont les souvenirs de mes fêtes d’enfance qui me font bailler. En Pologne il n’y a pas de tradition de chasse aux œufs, etc. On a des traditions…fatigantes.

Dans ma famille, ma mère est catholique et mon père athée. Au début de notre éducation c’est ma mère qui imposait ses règles… Une d’entre elles était d’aller à l’église, surtout pendant la période des fêtes… Et pour Pâques il fallait aller à la messe de 6h du matin (et cela veut dire, le réveil à 5 h pour avoir les places assises– mais pas possible de dormir, l’église du XIV siècle, pas chauffée)… Donc, le reste de la journée… j’ai toujours baillé….

apero21 pt

Et ce n’est pas fini… En Pologne on fête aussi le lundi de Pâques et on a une tradition étrange qui consiste à arroser les filles avec de l’eau… Dans des temps reculés en Pologne, lorsqu’un garçon aimait une fille, il l’arrosait avec un seau d’eau pour lui montrer qu’elle lui plaisait (étrange façon de draguer)… Après des siècles la tradition a dérivé et là, on mouille chaque fille, pour lui souhaiter « le bonheur ». Donc… mon frère (je dois dire qu’à l’époque, il se souciait particulièrement de mon bonheur) m’a toujours réveillée le matin du lundi de Pâques avec un seau d’eau qu’il renversait… sur ma tête… à 6h du matin… Puis il rentrait tranquillement dans sa chambre (et dans son lit). Quant à moi plus possible de dormir dans des draps mouillés… pas le droit de me plaindre… tradition, voyez-vous… Et en plus ce jour-là, c’est impossible de sortir le nez à l’extérieur… Même les enfants des voisins, les gamins de 7 ans deviennent des monstres cruels qui vous attendent avec un pistolet à eau…

Voilà, deux jours durant lesquels j’étais brutalement forcée à me réveiller très tôt le matin… (Je ne reviens plus en Pologne pour les fêtes de Pâques – je ne veux simplement pas savoir si mon frère se soucie toujours de mon bonheur)… Et jusqu’à maintenant dès que j’entends le mot « Pâques » je baille… Un syndrome de Pavlov, je vous jure.

Les traditions culinaires pour Pâques… Ça ne m’intéressait pas trop… Je préférais dormir plutôt que de manger (et pourtant je suis gourmande). Il me fallait 3 jours pour ressusciter, moi aussi !

Pour les fêtes de Pâques de cette année je suis attachée à préparer un apéro, donc aujourd’hui je vous propose quelques idées apéro vegan.

apero13 pt

Apéro vegan (pour Pâques ou non)

Faux œufs

Ingrédients:
1ére couche:
1 paquet de crackers vegan
2 c à s de margarine
2 c à s de ciboulette hachée
2éme couche:
Quelques olives noires décortiquées
une pincée d’ail séché
3éme couche:
100 grammes de noix de cajou
1 c à s de levure maltée douce
le jus d’un citron
une pincée de sel d’Himalaya
une pincée d’ail séché
quelques tomates séchées au soleil
une pincée de ciboulette hachée
1 sachet d’agar-agar

Préparation :
1éré couche :
on mixe dans le robot les crackers, la margarine et la ciboulette et on dépose la mixture dans des petits moules ronds.

collage 2 apero

2émé couche :
1. on mixe les noix avec la levure, le citron, le sel et l’ail.
2. Pendant que le robot travaille on réchauffe un peu d’eau et on mélange l’agar-agar avec 3 c à s d’eau chaude.
3. On ajoute l’agar-agar avec les noix mixées et on laisse travailler le robot encore 2 minutes
4. À la fin on hache finement les tomates et on les ajoute (ainsi que la ciboulette) a notre mixture. On mélange manuellement.
5. On dépose la mixture de noix de cajou dans les moules ronds.
6. On pose les moules (avec crackers aussi) dans le congel pour 15 minutes

collage 3 apero
3éme couche :
On prépare une « tapenade » en mixant les olives décortiquées avec une pincée d’ail sèché.

collage 5 apero

Collage :
On colle a l’aide de notre tapenade le fond des crackers avec le haut de « faux-fromage » de noix de cajou.

apero12 pt

apero16 pt

 

Terrine de lentilles vertes

Ingrédients:
1 verre de lentilles vertes
une poignée de pistaches
4 c à s de chapelure
1 c à s de paprika,
1 c à s de cumin
1 c à s de curry
1 c à s de coriandre en poudre
une poignée de coriandre frais haché
1 c à c de sel
1 c à c de de poivre
4 c à s d’huile d’olive
1 oignon jaune
1 bouteille de sauce tomate
quelques olives décortiquées
1 c à s d’ herbes de Provence
qqes c à s de chapelure

terrine collage 1

Préparation:
1. On commence par cuire les lentilles pour qu’elles soient bien tendres.
2. Une fois les lentilles refroidies on les dépose dans le robot et on les mixe avec des épices et 3 cuillères d’huile d’olive.
3. On mélange les pistaches (décortiquées et moulues) avec la chapelure et on saute le tout sur 1 cuillère d’huile d’olive.
4. On mélange la chapelure avec les lentilles.
5. On fait sauter l’oignon jaune bien haché sur 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et une fois qu’il est transparent on ajoute la sauce tomate et les herbes de Provence. On laisse cuire 5 minutes.
6. On mélange les lentilles avec la sauce tomate.
7. On ajoute 3-4 c à s de chapelure (jusqu’à que la consistance soit dure) et quelques olives hachées.
8 On tapisse un moule avec un peu de margarine et on saupoudre de chapelure. On dépose les lentilles dans le moule et on fait cuire au four d’abord pendant 30 minutes à 120° (pour déshydrater) et puis 20 minutes à 180°.

terrine 4 pt

terrine 6

 

Les « tartines » à la pistache

Ingrédients:
une dizaine des crackers cru (ou peu importe quel croquets)
1 verre de noix de cajou (trempées pendant qqes heures et rincées)
½ verre de pistaches
le jus d’un citron
½ sachet d’agar-agar
1/2 c à c de thé matcha

apero18 pt

Préparation:
On mixe dans le blender les noix de cajou et pistaches avec le jus d’un citron et l’agar-agar (mélangé avec 2 c à s d’eau chaude). Pour une jolie couleur on ajoute du thé matcha.

On décore les tartines (crackers) avec la crème de pistaches.

apero19 pt

 

apero20 pt

apero paques 4 pt

Voilà, voilà, le tour est joué.

 

Bon Appétit