frites patates douces

Clinomania ! – je viens d’apprendre un nouveau mot en anglais – et c’est MON mot du dimanche (de chaque dimanche). Clinomania – ça veut dire – une envie (excessive) de rester au lit. Vous connaissez ? Pour moi ça s’applique uniquement les dimanches, pendant toute la semaine je suis capable de me réveiller en une minute, mais le dimanche je suis une toute autre personne. Ce jour là j’entretiens une bonne relation avec mon lit. Et ce qui est marrant, c’est que ce n’était pas du tout ma nature – on m’a contaminée (la personne concernée sait de qui je parle). Mais j’aime bien cette « maladie ». Heureusement nous avons contaminés aussi nos chiens – même eux ronflent profondément jusqu’à midi.

Le brunch que je vais vous proposer est parfait si la veille vous avez fait une grosse sortie au restaurant (ou si vous avez trop mangé tout court). Vu qu’on est à moitié endormis et qu’on n’a pas envie de manger un petit-déjeuner trop copieux, il n’y a rien de mieux qu’un brunch dominical. Brunch égal grignotage (c’est notre définition). Genre : manger sans trop bouger. Et vu qu’on ne voit pas trop de soleil (a part le soleil qui entre par les fenêtres) j’essaye d’ajouter quelques couleurs dans nos assiettes (si on ne sort pas dans le jardin, il faut que notre jardin s’invite chez nous).

brunch dimanche

brunch dimanche

 

 

 

 

 

 

Avant, tous les dimanches, je ressentais une pression qui me poussait à faire des choses, à ne pas « gâcher » la journée, à profiter du soleil (s’il y en avait), à aller voir des gens, me promener, ou aller au cinéma le soir… et chaque lundi j’étais très, mais très fatiguée. C’est étonnant la pression qu’on est capable d’exercer sur soi-même, une pression « sociale » qui nous force à faire des choses, même si elles ne nous font pas plaisir. J’ai compris que c’était moi qui décidait de ce qui était bien pour moi. Et même si tout le monde se bouge par principe, moi, je peux rester au lit, ou au moins en pyjama, et ne pas me sentir « coupable ». Et vous savez quoi, j’adore mes dimanches, et j’adore dorénavant mes lundis. Et même si on ne va pas systématiquement voir nos amis, je pense que c’est bénéfique pour tout le monde, car au moins je ne baille pas chez eux.

Pour ne pas perdre notre journée, on essaye, quand même, de se raisonner et de sortir du lit, de descendre et…de nous allonger sur le canapé (heureusement on n’est pas obligés de sortir nos chiens – ils se sortent tous seuls – il suffit d’ouvrir la porte du jardin). Oui, oui, on est paresseux le dimanche.

brunch dimanchechips chou friséfrites patates douces

 

 

 

 

Recette

Cette fois-ci nous allons faire :

Des frites de patates douces (c’est la seule chose difficile a faire, elles sont dures a couper ces foutues patates)
Des choux de Bruxelles gratinés
Un gratin de tomates
Des chips de chou frisé
De la mousse de pois-chiches

Il nous faudra:
2 grandes patates douces
Des tomates cerises
Des choux de Bruxelle
Un chou frisé
1 bocal de pois-chiches
Du sel, du poivre, des herbes de province, de l’ail séché, du cumin (ou du curcuma)
Du coriandre fraiche (ciselé)
1 demi verre de la crème fraiche végétale
1 demi verre de ‘huile d’olive
4 cuillères de la levure de bière douce

Préparation

Les frites de patate douce

Épluchez les patates douces et coupez-les en forme de frites. Une fois coupées mélangez-les avec une cuillère d’huile d’olive, vous pouvez ajouter un peu de sel, de thym, ou des herbes de Provence. On les dispose sur la grille du four – et on allume le four à 180 degrés, on le laisse réchauffer, on enfourne nos frites pendant 15 minutes, puis on augmente la température jusqu’à 200 degrés pendant 15 minutes. On rebaisse ensuite de nouveau à 180. (Je trouvais qu’à 200 degrés ça brûlait les frites, et qu’à 180 on n’arrivait pas à les cuire en profondeur – j’ai alors trouvé un compromis qui fonctionne bien pour moi). Le temps de cuisson peut changer au niveau de chaque four – faites régulièrement les vérifications.

patates frites doucesfrites patates doucesfrites patates doucesfrites patates douces

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Choux de Bruxelles gratinés

Il faut d’abord cuire les choux à la vapeur (faites attention qu’ils gardent un petit coté croquant), les poser dans un plat a gratin, et couvrir avec une garniture (nous utiliserons ici de la levure maltée douce, des germes de blé, et de l’huile d’olive, ou de l’huile de coco, éventuellement nous pouvons ajouter un peu de chapelure – on mélange, et on saupoudre nos choux). On pose notre gratin au four pour 15 minutes à 180° (jusqu’à que notre gratin commence à dorer).

Le gratin de tomates

On coupe les tomates en deux, on met une petite touche d’huile sur nos plats a gratin, on mélange les tomates avec du thym, du sel et du poivre ainsi qu’un peu d’huile, on dispose sur nos plats a gratin et au four – on attend que les tomates fondent (15 min à 180).

brunch dimanche

Les chips de chou-frisé

On déchire le chou en « mille » morceaux (on essaye d’arracher et d’enlever les « veines »), on les mélange avec un peu d’huile, on saupoudre avec de l’ail, et ma touche favorite – on prend un bouillon de légumes, on l’écrase, et on essaye de le mélanger avec le chou d’ une façon très équilibrée. Et, hop, au four – je fais la même chose qu’avec les frites, a quelques détails prés. D’abord 10 minutes à 180 degrés, puis 10 minutes à 200, et on baisse à 150 cette fois-ci, et on enlève nos chips presque une par une. En fait il faut contrôler régulièrement nos chips – car elles sont méchantes – elles grillent d’une façon irrégulière. Des que vous voyez certaines chips avec les bords déjà bruns – sortez les du four (sinon elles vont griller).

chips chou friséchips chou friséchips chou friséchips chou friséchips chou friséchips chou frisé

 

 

 

 

 

 

 

 

Le faux humus

Je l’appelle faux, car je n’ajoute pas de tahini ni d’huile de sésame. J’essaye de faire une version légèrement plus diététique. On égoutte les pois-chiches (si on les achète dans un bocal), on les met dans notre robot-mixeur, on ajoute une gousse d’ail, du sel, du curry (si vous n’avez pas de curry, un mélange de curcumin et une pincée de poivre feront l’affaire), un peu de  « crème fraiche » végétale (2-3 cuillères a café), le jus d’un citron. On fait fonctionner le robot pendant quelques minutes, au cas où notre humus serait toujours assez pâteux, on ajoute un peu de  « crème ». Pour ne pas ajouter de calories on le savoure avec des « sandwichs » de radis noir (ça va nettoyer votre foie).

hummus légerfaitIMG_2583radis noirhummus légerradis noirhummus léger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Supplément

Le ketchup maison

C’est dimanche – on fait un raccourci, on ne vas pas utiliser de tomates fraîches, il suffit de prendre du concentré de tomates, de mettre un peu d’eau pour le rendre un peu plus liquide, un peu de vinaigre de vin, puis d’ajouter du poivre, du sel, du piment, et un peu de sucre (ou de la stevia pour rester mince !). Et voilà, le tour est joué.

Salade des concombres 

Très simple à faire. Il suffit de rapper un concombre frais, et un petit morceau de l’ail, ajouter de l’oignon coupé en petit des, assaisonner avec du sel et du poivre et quelques gouttes du citron et mélanger avec de la crème fraiche végétale.

Bon appétit