salade macedoine vegetalienne

Quand on habite loin de son pays d’enfance, il y a des choses qui nous manquent : des coutumes, des manières d’agir, des façons de penser…et surtout des goûts (je suis gourmande, je pense l’avoir déjà dit  !).

Je suis nostalgique aujourd’hui, car demain c’est l’anniversaire de mon papa et je ne serai pas là avec lui (joyeux anniversaire papa, je sais que tu lis mon blog, merci google traduction  !). L’avantage de fêter son anniversaire en été est que toute la famille vient vous voir (une maison à la campagne et un joli lac à proximité n’y sont peut être pas pour rien). En tout cas il y aura pas mal de monde chez nous et je sais que mes parents auront préparé, entre mille autres choses, une salade, qu’on nomme dans ma famille « la salade des fêtes ».

Nous avons une coutume : quand une célébration s’approche- les anniversaires, fêtes de Noël ou Pâques et qu’on attend des membres de notre famille (pas si nombreuse, mais quand même) on prépare de nombreux plats à l’avance afin que chaque personne ayant faim puisse aller au frigo et se servir. Grâce à cette  » technique  » chacun se repose, personne ne perd son temps dans la cuisine à travailler – si c’est la fête, tout le monde doit en profiter  !…

Vu que je ne serai pas là avec ma famille, j’ai décidé de « communier » avec eux en préparant notre « salade » chez moi. Ce plat est en plus à l’origine de mon premier « succès » culinaire, ou plutôt de ma première création « revisitée ». Je devais avoir à peu près 5 ans, j’avais accompagné mes parents  dans la cuisine et pour m’occuper je jouais à les imiter en recoupant leurs épluchures. J’en avais déjà un grand bol lorsque mon papa s’est joint à moi pour les « assaisonner » (subtilement, on a rajouté, entre autre, des tonnes de piment, du vinaigre et du raifort). Une fois ma salade prête, nous l’avons fait goûter à mon frère et mon cousin qui ne se doutaient de rien, bien évidemment… Je pense qu’on ne les a jamais vus courir aussi vite vers les toilettes pour tout cracher (leur méfiance envers moi s’installa alors pour de longues années).

salade macedoine vegetalienneAujourd’hui je ne vous propose pas ma salade d’épluchures, mais bien ma salade de fête  ! Cette fameuse salade ressemble visuellement à la salade française nommée « macédoine », par la façon de couper ses légumes. La « macédoine façon polonaise » est ceci dit bien meilleure  ! (moi aussi je deviens chauvine au contact des Français !) Elle a beaucoup plus de saveur, selon moi :)…

Et vous savez quoi  ? Cette salade est aussi bonne en version végétalienne qu’en version végétarienne. Si vous êtes végétariens (ou omnivores) vous pouvez ajouter 2-3 œufs durs  et un peu de mayonnaise (mais les calories s’ajoutent avec ça aussi, donc c’est à vous de choisir).

Salade de « fête »

4-5 pommes de terresalade macedoine vegetalienne
5-6 carottes
1 quart de céleri-rave
2-3 navet long
2 oignions
2 poireaux
1 boite de petits pois
1 boite de mais
2-3 pommes
Quelques cornichons
Du tofu fumé (si vous voulez)
Du sel, du poivre, de la moutarde,
Du tofu soyeux (ou de la mayonnaise)
Du curcumin
Quelques cuillères d’huile d’olive

salade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetalienne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lavez les pommes de terre, les carottes, le navet et le panais pour enlever le sable et mettez-le dans une casserole avec de l’eau froide (il faut que l’eau les couvre entièrement). On ne les épluchent pas (les légumes garderont un goût beaucoup plus prononcé) et laissez cuire (tous ensemble) jusqu’à ce qu’ils soient tendres (regardez régulièrement si vous pouvez insérer un couteau jusqu’à l’intérieur), une fois cuits, laissez les de côté. Pendant que les légumes cuits refroidissent coupez tous les autres ingrédients en macédoine (essayez de faire des dés vraiment petits). Puis vous pouvez éplucher les légumes cuits et procéder de la même façon.

salade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetalienne

 

 

 

 

 

Assaisonnez votre salade avec du sel, du poivre, une grande cuillère de moutarde, un peu d’huile d’olive. Vu que les végétaliens n’utilisent pas de mayonnaise (il y a des œufs dedans) on prépare une sauce à base de tofu soyeux. On le mixe dans un robot avec une pincée de curcumin et un peu de sel et de poivre. On mélange notre « fausse » mayonnaise avec la salade et on la met au frigo.

salade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetalienne

 

 

 

 

 

 

C’est un de ces plats qui sont meilleurs après avoir passé quelques heures au frigo (dans ma famille on utilise un terme – les ingrédients doivent se « mordre » entre eux).

Certes, couper les légumes en dés peut être vite chiant, mais moi j’utilise ce moment pour faire ma séance de méditation. Je ne sais pas si vous savez, mais on n’est pas obligés de méditer en étant assis en position du lotus. Les actions répétitives sont aussi un bon moyen de laisser notre esprit se détacher. Quand je médite j’essaye de penser à l’amour altruiste (inspiré par la lecture de Matthieu Ricard)… Bon, ça c’est dans l’idéal, en réalité je suis bien vite dérangée : au lieu de pouvoir méditer sur l’amour, je suis sommée avec insistance d’en donner par 2 individus … ce sont mes chiens et ils veulent des carottes cuites…

veglamourveglamour

 

 

 

 

 

 

Bonne méditation, bon appétit, j’espère que vous allez aimer ma salade. Attention – elle se mange en un clin d’œil…

salade macedoine vegetaliennesalade macedoine vegetalienne

Astuces

Quand vous achetez du maïs et des petits pois lisez bien les étiquettes et prenez les légumes conservés dans de l’eau et du sel (et pas du sel et du sucre, on n’a pas besoin de calories vides). C’est encore mieux d’utiliser des petits pois frais (ou surgelés). Et encore un conseil important – n’achetez jamais de légumes déjà cuits, (ils n’ont strictement aucun goût).

Bon appétit