Cela fait quelques années que j’ai créé ma garde-robe minimaliste et je ne veux pas la changer. Quand je vous dis « minimaliste », je ne veux pas dire que je l’ai réduite au strict minimum. Précisément, je pense que la grande erreur des débutantes minimalistes est de créer une garde-robe trop purifiée. Cela semble être une solution satisfaisante au début, mais après un certain temps, vous pouvez regretter ce que vous avez donné ou vendu. Donc, le bon conseil est de préparer les vêtements que nous savons que nous allons porter, qui nous vont bien, qui s’adaptent à toutes les situations. D’autre part, il est essentiel de garder des pièces « uniques ». Robes de cocktail ou chaussures élégantes que vous ne porterez jamais au quotidien. Le concept de garde-robe « minimaliste » est censé nous faciliter la vie, nous apprendre à porter des pièces bien cousues et coupées, mais cela ne veut pas dire oublier les occasions de porter quelque chose au-delà de notre « zone de confort ». De mon côté, j’ai gardé ma collection de petites robes noires, des talons aiguilles, des sacs et des foulards Hermès. Comme ça, si j’ai une fête ou un événement plus « élégant », j’ai toujours quelque chose à porter.

5 étapes pour créer une garde-robe minimaliste

Et voici une liste de questions que l’on se pose avant de créer sa garde-robe minimaliste :

1. Les gens ne vont-ils pas remarquer ?

La première chose à laquelle nous pensons est le regard des autres – surtout le regard de nos proches et de nos collègues. On se demande s’ils ne vont pas nous critiquer ou se moquer dans notre dos. Je peux vous parler de mon expérience et des témoignages que j’ai lus dans différents blogs et la réponse à toutes ces questions est : non ! Bien au contraire. En effet, en privilégiant les vêtements qui nous vont bien, dans lesquels nous nous sentons à l’aise, qui sont bien coupés et bien ajustés, nous sommes plus gracieux dans nos mouvements. Nous avons plus confiance en nous-mêmes. En outre, nous pouvons mélanger les éléments à l’infini. Le projet 333 – un projet repris par pas mal de personnes dans le monde – consiste à choisir 30 pièces de sa garde-robe (sans compter les bijoux) pour montrer qu’il est possible de les assembler de manière originale pendant 3 mois sans qu’une tenue ne soit portée deux fois.

2. Aurai-je l’air professionnelle ?

La réponse courte est : oui. Dans notre collection minimaliste, nous préférons des vêtements confortables et bien coupés. Avec ce genre de vêtements, nous avons l’air beaucoup plus professionnel que lorsque nous portons des vêtements inconfortables, même s’ils sont à la mode. Nous n’allons pas nous mentir, nous avons tous porté une chemise au travail seulement pour sa beauté, même si la matière synthétique nous oppressait. Idem pour les pantalons qui nous serrent le ventre, uniquement parce qu’ils nous donnent une belle silhouette debout. De même pour les escarpins qui font saigner nos pieds, juste parce qu’ils sont élégants. Une personne qui porte un vêtement inconfortable, un vêtement qui serre ou qui lui fait mal perd toujours son image professionnelle. Et même si, par hasard, nous parvenons à préserver notre image, nous perdons nos capacités intellectuelles, parce que notre cerveau est préoccupé par notre inconfort. Ainsi, une garde-robe minimaliste bien choisie nous donnera l’allure et un sentiment plus professionnel que tous les vêtements à la mode en notre possession.

Les 4 façons dont la garde-robe minimaliste a changé ma vie

3. N’aurai-je pas l’air fatiguée ?

Bien au contraire. La garde-robe minimaliste nous permet de dormir plus longtemps, car le matin nous n’avons pas besoin d’essayer 10 tenues avant de décider quoi porter ni de perdre notre temps à faire du shopping. De plus, porter des vêtements confortables rend nos journées agréables. Nous ne rentrons pas à la maison en larmes à cause de nos chaussures qui nous ont fait saigner. Être minimaliste et ne pas dépenser d’argent en vêtements, cela donne le temps et les moyens de prendre soin de notre corps – aller plus souvent chez le coiffeur, acheter de beaux cosmétiques et faire des soins du visage.

4 pièges de l’achat compulsif – et comment les éviter

4. Cela ne va-t-il pas me déprimer ?

Chaque personne qui choisit de vivre avec une garde-robe minimaliste gagne en confort de vie. Le cerveau est libéré de diverses pressions comme : que faut-il porter ? Comment être plus originale ? Comment porter les vêtements et suivre les tendances ? Cela offre beaucoup de temps et d’énergie supplémentaire au quotidien. Nous devenons plus créatifs dans nos vies. Nous avons le temps de nous intéresser à d’autres choses. Tous les grands créateurs et entrepreneurs portent souvent leur propre «  uniforme » personnalisé. Ils disent tous ne pas se soucier de ce qu’il faut mettre chaque jour. Cela leur permet de se concentrer sur des choses beaucoup plus importantes. Même Barack Obama dit qu’il ne porte que des costumes en deux couleurs pour gagner du temps, ne pas s’ajouter un stress supplémentairement et utiliser son cerveau pour des choses qui comptent. Mon conseil pour ne pas s’ennuyer est de garder 2 ou 3 pièces plus « originales » qui nous vont bien, mais que nous portons rarement. De temps à autre, si nous sommes de bonne humeur et que nous voulons changer un peu notre look, ces pièces seront notre allié.

5. Vais-je me sentir mal ?

Tout d’abord, pour notre garde-robe minimaliste, nous ne choisissons que nos vêtements les plus beaux, les plus confortables et les mieux coupés. Nous nous sentirons donc forcément bien en leur compagnie. Deuxièmement, vous avez maintenant le temps et les moyens de prendre soin de votre corps. De plus, vous dormez bien et vous n’êtes plus en retard. Mais le point le plus surprenant est le fait que ce type de garde-robe nous donne tant de plaisir que les gens en viennent à nous complimenter pour notre style. En outre, nous découvrons souvent que nous avons notre propre style. Et cela nous libère de la pression pour suivre les tendances. Cela nous libère de la pression d’acheter des magazines de mode, de suivre les comptes des fashionistas sur Instagram, ce qui élimine la pression que l’industrie de la mode et de la beauté exerce sur nous au quotidien. En ignorant ces images de mannequins nous ne nous comparons plus aux standards de beauté impossibles à atteindre. C’est le bien-être maximal.

Nos vêtements – la plus grande pollution mondiale et 6 moyens de la stopper

6. Mes vêtements ne seront-ils pas endommagés trop rapidement ?

En effet, si l’on passe de 30 à 5 t-shirts, on peut croire qu’à force de les porter plus souvent, on va les abîmer. Mais la bonne chose à propos du minimalisme, c’est aussi que l’on apprend à mieux prendre soin de nos vêtements. C’est surprenant, mais tout à coup, nous voulons que nos vêtements nous servent longtemps, donc nous leur offrons un traitement de « luxe » : lavage à la main ou avec un cycle délicat, pas d’essorage, séchage à plat ou sur cintres. Personnellement, j’ai découvert à quel point un bon soin de vêtement rallonge sa beauté. Ah, et certains choses ont beaucoup plus de gueule quand ils sont bien usé. J’ai une paire de chaussures que j’ai prise au festival Burning Man – 10 jours dans le désert et elles ont pris un charme extraordinaire.

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais