Le sucre – une poudre blanche qui nous tue
Le sucre – une poudre blanche qui nous tue
Le sucre – une poudre blanche qui nous tue

Vous êtes-vous déjà senti fatigué, avez-vous l’impression d’avoir la tête dans le brouillard, d’être vide et sans énergie ? Si en plus vous avez des problèmes digestifs (ballonnements, constipation) – cela peut être le signe que vous mangez trop de sucre. En fait, même si vous n’avez pas ces symptômes, il est presque certain que vous mangez trop de sucre. Un enfant de 8 ans mangera autant de sucre dans une année qu’un Européen du 19e siècle pendant toute sa vie… Le manque de concentration, la fatigue, la tristesse, les sentiments de malaise et la dépression sont parfois des réactions causées par la dépendance au sucre. Notre corps est tout simplement « en manque » de sa dose de sucre (c’est le même processus que pour les drogues dures, les deux substances « jouent » avec nos hormones « bonheur »).

Et depuis l’introduction du régime « light » il y a 50 ans, selon lequel ce sont les lipides (graisses) qui sont blâmées pour la prise de poids, nous avons décidé de tout « pardonner » au sucre et nous en mangeons des tonnes ! En fait, le sucre est extrêmement dangereux pour notre santé : il est responsable de l’augmentation massive des maladies cardiovasculaires. C’est un poison terrible qui nous tue en nous donnant du plaisir.  

C’est une fausse source d’énergie

Notre corps a besoin de beaucoup d’énergie et de ressources pour digérer le glucose. Nous perdons donc des ressources très importantes (comme le magnésium ou la vitamine B) pour le digérer… Cela entraîne (entre autres) un vieillissement accéléré… Il y a seulement une petite quantité de glucose que notre corps est capable de changer en énergie, le reste est transformé directement en cellules graisseuses. Mais, ici, j’ai de mauvaises nouvelles, les filles, le sucre est transformé en cellules super résistantes, celles qui font gonfler et provoquent l’apparition de la cellulite dont nous ne pouvons pas nous débarrasser facilement… Le glucose affecte aussi les taux d’insuline et peut éventuellement causer le diabète…

Notre flore microbienne est dépendante du sucre

Notre flore microbienne commence à devenir très déséquilibrée à cause des glucides. Nous avons trop de bactéries qui se nourrissent de sucre, alors quand nous arrêtons de le manger, elles nous font savoir qu’elles ont faim. Tout d’un coup, nous nous retrouvons avec une envie sucrée impressionnante. Nous devenons irritables et très en colère. Boire du thé vert matcha aide à calmer ces fringales. Et je vous assure que cela ne prend qu’un mois et notre besoin en sucre sera vraiment réduit. Maintenant, il m’arrive de manger une banane en 3 fois, car elle est trop sucrée à mon goût.

Voici un guide sur la façon de reconnaître le « bon » sucre et la quantité à manger :

Sirop de maïs – fructose caché dans des plats industriels

En cette ère bien industrialisée, non seulement nous mangeons trop de sucre, mais nous avons introduit dans notre alimentation une solution encore moins chère et encore plus dangereuse appelée « sucre de maïs ». La première chose à laquelle vous devriez porter une attention particulière est le sirop de glucose-fructose (parfois appelé simplement glucose-fructose)… Aussi connu sous le nom de « sirop de maïs » ou « sirop de maïs à haute teneur en fructose », ou mieux pour le « déguiser » sur les étiquettes SGHF ou HFCS, ou « isoglucose »… Pourquoi est-ce si dangereux ? En fait, c’est un sucre créé artificiellement, il est bon marché à produire et il est extrêmement populaire en Amérique du Nord, mais il se répand également en Europe. Fondamentalement : nous augmentons la quantité de fructose dans le sirop, ce qui signifie que nous avons un mélange qui peut avoir jusqu’à 90% de fructose et 10% de glucose. Le pire est que notre corps ne considère pas ce sucre comme une source potentielle d’énergie. Bref, le glucose et le fructose dans ce sirop « glissent » directement dans notre sang… et se transforment en graisse… Ainsi, tous nos gâteaux industriels, ketchups, soupes, sauces, pains, etc. doivent maintenant être considérés comme des matières qui alimenteront nos cellules graisseuses…

Peut-on encore utiliser du sucre « normal »?

Franchement, il vaut mieux éviter… Une alimentation saine et équilibrée nous donne la quantité de glucides dont nous avons besoin. 1 cuillère de sucre de plus que notre besoin quotidienne recommandé et à la fin de l’année, nous aurons 1 kilogramme de plus de poids… Notre corps a besoin de 200 à 250 grammes de glucides par jour, et n’oublions pas que les glucides ne sont pas seulement du sucre pur… C’est aussi le sucre caché dans nos pâtes, riz, farines, céréales, fruits et légumes.

Sucres « naturels » (noix de coco, agave, érable, etc.) – bonne ou mauvaise idée?

On entend beaucoup parler de sirop d’érable ou de sucre d’agave qui est « meilleur » que notre sucre « standard » (car ils ont un indice glycémique plus faible)… mais n’oublions pas que c’est toujours un sucre… En outre, c’est presque du fructose à l’état pur. Je me répète, mais le corps humain a une capacité limitée à digérer le fructose. Une fois notre limite quotidienne atteinte, le sucre est directement transformé en cellules graisseuses… Le sucre de coco et le sucre de palme ne sont pas non plus une bonne solution… On peut entendre qu’ils ont plus de micro éléments qu’un sucre traditionnel, mais croyez-moi, leurs quantités sont « ridiculement » petites. Et le taux de fructose est assez élevé – tous les sucres des « fruits » sont de 70 à 80 % fructose…
Donc, si vous pensez que vous choisissez une meilleure option, vous endommagez votre foie… En outre, les plantations de noix de coco et de palme ne sont pas très écologiques.

Des édulcorants pour notre thé ou notre café ?

Peut-être des édulcorants artificiels, comme l’aspartame… Non, non, non. C’est une très mauvaise idée… Certes, nous savons très bien que Coca-Cola l’utilise, parce que c’est un produit zéro calorie et qu’il n’est pas cher à produire… Mais le produit est admis sur le marché même si les recherches montrant ses effets dangereux pour le cerveau se multiplient… C’est un produit très néfaste pour notre santé… Mais les enjeux sont tellement élevés pour les géants de l’alimentation qu’ils ne permettront jamais l’interdiction de l’aspartame…

Quelle est l’alternative ?

Stévia… Mais attends une seconde, n’était-ce pas interdit il y a quelques années, allez-vous me dire ? Oui, il a été interdit en raison de recherches qui se sont avérées sponsorisé par… devinez qui ? Notre « géant » (Coca-Cola) lui-même. Pourquoi ? Parce que la stévia est beaucoup plus chère à produire que l’aspartame… Sauf qu’elle n’est pas du tout nocive pour notre santé. La stévia est une plante dont le potentiel sucrier est 300 fois plus élevé qu’un sucre de base (et en plus, contrairement au sucre et surtout à l’aspartame, elle ne provoque pas de sensation de faim)… Vous avez juste besoin d’un bout de cuillère pour remplacer une cuillère à sucre normale). Il faut s’habituer au goût (léger goût de réglisse, mais de plus en plus de producteurs essaient d’effacer cet arrière-goût)…

 Et les fruits alors ?

Les fruits – on a tellement parlé de fructose que nous commençons à nous poser la question « Qu’en est-il des fruits? » Et les fruits ne sont pas « dangereux ». Nous ne pouvons jamais manger assez pour dépasser notre capacité à digérer le fructose. Le fructose qui provient du fruit est stocké dans notre foie et est libéré dès que nous avons besoin de calories – lorsque nous faisons du sport par exemple. Quand il y a trop de fructose – et les capacités de stockage du foie étant imité –, nous transformons le sucre en graisse. Conseils : utilisez des bananes pour sucrer vos smoothies, yaourts et mueslis. Utilisez de la purée de pommes pour vos gâteaux (non seulement sucrée, mais elle peut aussi remplacer les œufs).

Mais attention – si on nous conseille de manger 5 fruits et légumes par jour, il vaut mieux miser sur les légumes. Si nous mangeons 5 bananes (une banane murale peut avoir même 25 grammes de sucre) et que nous mangeons des pâtes ou des céréales – nous pouvons déjà dépasser notre seuil quotidien de sucre pour lequel notre corps a été programmé.

Comment sucrer nos gâteaux ?

Pourtant j’ai enfin de bonnes nouvelles (!) pour vous (pour nous) : nous n’avons pas à renoncer à nos desserts ! Comment ? En les préparant nous-mêmes…. Vous pouvez sucrer vos desserts avec des bananes et de la compote de pommes. Mon gagnant personnel sont les dattes. Elles ont beaucoup d’effets bénéfiques sur notre corps. Elles stimulent nos muscles (très bonnes à grignoter pendant notre entraînement, ou pendant une longue course). Les dattes (en particulier les délicieuses medjool, sont des vraies merveilles dans la cuisine : une fois mélangées dans un robot culinaire, elles se transforment en caramel que nous pouvons utiliser pour tous nos desserts).

Vous avez déjà testé la vie sans sucré? Vous avez l’impression d’en manger trop? Partagez avec nous vos expériences.

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais