tarte aux figues

 

L’espérance-vie de nos enfants pourrait être plus courte que la nôtre – commencent à nous alarmer les médecins… Et nous-mêmes pourrions avoir plus de problèmes de santé que la génération de nos grands-parents. C’est plutôt absurde, vu le développement de la médecine, la rapidité de détection des maladies, les médicaments toujours plus nombreux disponibles pour lutter contre chaque pépin de santé…

D’où vient alors cette inquiétude des spécialistes ? La réponse est simple : une évolution de la société qui tend vers de mauvaises habitudes nutritionnelles, les fast-foods, les plats à réchauffer, bref la malbouffe couplée à une vie très sédentaire et pour finir le manque de sport… En gros : on mange mal, trop et on ne bouge pas suffisamment. Nous allons avoir de plus en plus de malades, d’age jeune, atteints de maladies dites « de civilisation » (le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les AVC, les crises cardiaques)…

Selon une étude du Dr Steven Grover de l’Université de Montréal (publiée dans la revue The Lancet Diabètes&Endocrinology), l’obésité raccourcit l’espérance de vie de 8 ans (mais à côté de ça elle ajoute en moyen 19 années de vie « malade »)…

La pire nouvelle est que nous ne sommes même pas obligés d’être en sur-poids pour développer des maladies de gens obèses… Le niveau de mauvais cholestérol, de triglycérides et de glucose augmente aussi chez les personnes minces qui mangent mal et restent assises toute la journée. En 1953 déjà la revue Lancet avait publié des recherches qui mettaient en évidence le fait que les chauffeurs de bus qui passaient la moitié de leur temps de travail assis avaient développé deux fois plus de maladies cardio-vasculaires que leurs collègues qui étaient restés plus de temps debout.

tarte aux figuesRegardons notre vie d’un œil critique : combien de temps passe-t-on au travail assis derrière notre bureau, à la maison assis devant la télé, dans nos voitures pour se déplacer 1 ou 2 kilomètres… On se tue petit à petit, c’est un fait !… Une inactivité supérieure à 20 minutes augmente nos niveaux de triglycérides et c’est un processus irréversible. Même si l’on se rend à la salle de sport après le travail, cela n’inversera pas les processus negatifs qui se sont produits durant les périodes « inactives » (je ne vous dis pas d’arrêter de faire du sport, c’est aussi très important, mais à côté de ça, il faut s’organiser et bouger, rester debout, marcher…) Dr David Dunstan d’Australie a découvert que des mini-promenades de 2 minutes toutes les 20 minutes diminuent de 30 % le niveau de glucose dans le sang (le glucose = les triglycérides = le diabète et les maladies cardio-vasculaires).

Je vous conseille vivement une application qui compte les pas, il y en existe des quantités pour nos smartphones. L’organisation Mondiale de la santé (OMS) conseille, elle aussi, la pratique de 10 000 pas par jour (ce qui correspond à peu près à une promenade de 6,5 km par jour), les balades stimulent notre organisme – il travaille mieux, il digère mieux, il élimine mieux. La marche permet de perdre du poids, augmente le niveau d’endorphines (les hormones du bonheur)… Elle ralentit le vieillissement, à condition de marcher au moins 30 minutes sans pause.

Bon, à partir de demain on bouge, on parle au téléphone en marchant, on ne prend plus l’ascenceur (à part si on travaille au 24e étage), on fait de longues promenades avec nos enfants (ou avec nos chiens)… Mais ce n’est pas tout pour nous maintenir en bonne forme. J’avais mentionné plus haut que ce n’était pas seulement la vie sédentaire qui nous tuait, mais aussi nos mauvaises habitudes alimentaires (surtout le fait de manger les plats préparés, prêts à réchauffer)…

Je vous avais déjà fait peur au sujet du sucré . Eh bien sachez que l’autre poison « blanc » qui agresse nos corps est le sel. Sel égal goût, on le sait très bien : un plat bien assaisonné est toujours un succès. Et les producteurs de plats préparés le savent aussi – vous allez acheter uniquement un produit que vous ne trouverez pas fade…et si on le trouve aussi bon, on peut être sûrs qu’il y a 3 fois plus de sel qu’on ne devrait en manger par jour…

tarte aux figuesJ’arrête de vous faire peur ! Après cette avalanche d’infos anxiogènes (promis il y en aura moins à l’avenir) j’ai tout de même une bonne nouvelle à vous annoncer. Il y a un aliment qui permet de contrebalancer les effets nefastes des burgers ou des chips, et cet aliment « magique » est la figue… En fait ce petit fruit disponible uniquement en été (à part la version séchée) était apprécié déjà sous l’antiquité. Et voici une liste des raisons pour lesquelles il faudrait manger 1à 2 figues par jour :

 

·        les figues sont abondantes en potassium. Le potassium est très important surtout quand nous avons un régime riche en sel, il régule les dommages provoqués par celui-ci dans notre organisme. (Si on consomme beaucoup de plats réchauffés, pensons à prendre des figues pour le dessert !).
·  les figues sont aussi riches en pectine qui aident à la réduction du cholestérol dans notre sang, ce qui nous protège contre les maladies cardiaques
·   les figues sont très riches en calcium qui renforce nos os. (En plus le calcium provenant des figues est plus facilement assimilable par notre organisme).
·   la consommation quotidienne de figues participe à lutter contre l’insuffisance coronarienne .

Pour finir deux figues par jour stimulent notre libido, augmentent notre mémoire, aident a mieux dormir… Nous pouvons même les utiliser comme masque contre nos problèmes d’acné. Il suffit d’étaler une figue écrasée sur notre visage, la laisser sécher et rincer a l’eau froide.

Du coup , je vous le donne en mille , voici …

Une tarte aux figues !! :

Je ne connaissait pas le goût des figues avant mon arrivée en France. En Pologne on ne les cultive bien sûr pas, et le régime communiste empêchait son importation. Par contre, la figue m’a accompagnée durant toute mon enfance, sous forme d’une petite phrase que répétait ma grand mère à l’envie : « De la figue avec du pavot » : c’était sa façon de répondre à nos questions. À chaque fois que nous partions pour les courses au village et que nous lui demandions ce qu’il y aurait à manger pour le déjeuner, elle se plaisait à nous lancer : « de la figue avec du pavot »… Et enfin (!) je peux manger des figues pour le déjeuner, si ce n’est pas l’accomplissement de rêves d’enfant !….

tarte aux figues

Tarte sucrée-salée aux figues :

Pâte brisée :

2 verres de farine de blé (d’habitude j’utilise de la farine complète, mais avec de la farine blanche la pâte est plus douce et croustillante) 1 demi-verre d’huile d’olive (j’ai utilisé ici de l’huile de noix – un cadeau d’un ami) une demi-cuiller de sel, 1 demi-verre d’eau

tarte aux figuestarte aux figuestarte aux figues

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Faux fromage aux figues  » :

1 verre de noix de cajou (trempées dans l’eau), 3 cuillères de levure de bière, 1 cuillère a café d’ail séché, le jus d’un demi-citron, une pincée de sel – le tout mixé ensemble. A la fin on le mélange avec des figues coupées en morceaux.

tarte aux figuestarte aux figues

 

 

 

 

 

 

3-4 oignons coupés en lamelles et sautés avec de l’huile de noix

un peu de poivre, de sel, une pincée de piment

6-7 figues

La « Garniture »

un demi-verre de poudre de noisettes, un demi-verre de levure de bière (douce) et 2 cuillerées d’huile de noix.

tarte aux figuestarte aux figues

 

 

 

 

 

 

Il ne faut pas s’y prendre trop en avance pour faire la pâte, car elle durcit rapidement. On étale la pâte avec le rouleau à pâtisserie, on remplit le moule à tarte et on la couvre d’une couche de « fromage » puis avec des oignons sautés, des épices et des figues. On décore avec la chapelure et on met la tarte au four pour 30-40 minutes à 180° (le temps de cuisson varie en fonction des fours).

Une fois que la tarte est prête on peut la servir avec un peu de crème de soja.

tarte aux figues

 

tarte aux figues

Bon appétit