Je sais ce que vous pensez – oui, houmous, c’est trop simple … Mais non, figurez-vous, que ce n’est pas aussi simple que ça. Nous les végétaliens, nous avons gouté beaucoup d’houmous … et quand je dit beaucoup, cela veut dire beeeeaaaauuucoup. Vu que ça reste souvent la seule option végétalienne facile à trouver pour l’apéritif – on en mange partout. Et c’est difficile d’en trouver un très bon. Croyez-moi à la parole, nous, les végans, nous sommes devenus des connaisseurs dans la domaine …

Donc si vous avez un ami végétalien (et que vous tenez à le garder) apprenez à faire du bon houmous. C’est un moyen d’avoir un ami végan fidèle, apprivoisé et docile

Pois chiches en boite ou en vrac?

La plus grande difficulté c’est de préparer un délicieux houmous avec les pois chiches en conserve. Comme le houmous est souvent la solution pour un apéritif improvisé lorsque des amis viennent chez nous sans annonce, nous devons donc savoir faire des miracles avec les moyens de bord (car nous n’avons pas le temps de tremper et de cuisiner les pois chiches pendant de nombreuses heures).

Certes, en idéal, le mieux c’est d’acheter notre pois chiche en vrac, le faire tremper la nuit (avec une cuillère à soupé de bicarbonate alimentaire), pour qu’il double le volume et puis le cuire à feu doux environ 1h (avec 1/2 c à café de bicarbonate)… Mais, pas de raison de paniquer, car il y a un moyen de préparer un délicieux houmous avec le pois chiches en boîte. (Et un végan respectable garde TOUJOURS, obligatoirement, une boîte de pois chiche dans son placard).

Les secrets de bon houmous

Sans plus tarder je vous présente donc les secrets de bon houmous. Il faut savoir qu’il y a deux choses qui font que notre houmous sera réussi :

  • Le pois chiche doit être très cuit et sans la peau (si c’est dur et/ou on garde la peau – on se retrouve avec une consistance plus granuleuse).
  • pour que l’houmous soit soyeux on utilisera le bicarbonate de soude pour le trempage (et cuisson).
  • Si on utilise les pois chiches en vrac – on les trempe et puis aussi on le cuit avec cette poudre.
  • Et si on a le pois chiche en boîte – on les égoutte préalablement (il faut bien les rincer pour enlever le parfum trop prononcé créé par la boîte) et on fait cuire pendant 15-20 minutes avec une demi-cuillère à café de bicarbonate.
  • Après le cuisson on trempe les pois chiches dans un saladier (bien profonde) avec l’eau froide. Les morceaux de peau vont remonter à la surface. Parfois il faut rincer plusieurs fois pour tout enlever.
  • Un autre secret de goût c’est une macération de l’ail dans du citron. Cela enlève le goût trop prononcé de l’ail. Il faut donc tremper les gousses d’ail (grossièrement écrasée) dans le jus de citron. Moi, je trempe l’ail déjà pelée, mais certains préfèrent ne pas l’éplucher, et puis ils mixent le tout ensemble et passent je jus par la passoire.
  • Un autre élément super-important c’est un tahini de bonne qualité. Apparemment (d’après ce que j’ai lu sur Internet) le meilleur c’est celui qui vient de l’Éthiopie. Moi je me satisfais habituellement de tahini acheté dans le magasin BIO.

Il y a une discussion est-ce qu’on utilise le blender ou robot-mixeur. Dans mon cas j’utilise le robot-mixeur et si j’ai vraiment envie d’avoir plus de vaisselle je termine dans un blender(malheureusement mon blender n’est pas suffisamment performant pour mixer les pois-chiches des le début). Mais même qu’avec le robot-mixeur le résultat est satisfaisant (d’ailleurs l’houmous sur les photos est passé seulement par le mixeur – car, malheureusement, je crois que mon blender vient de rendre l’âme).

Un houmous comme en Israël

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
snacks, apéro cuisine méditerranéenne
Prep Time: 10 minutes Cooking Time: 20 minutes Total Time: 30 minutes

Ingredients

  • 1 grande boite de pois-chiches (ou 1 verre et demi de pois-chiche en vrac)
  • jus de 2 citrons (il faut ½ verre de jus de citron)
  • 2-3 gousse d'ail (personnellement il m'arrive même d'utiliser 4 gousses)
  • ½ c a café de bicarbonate de soude alimentaire
  • 3 à 5 c à soupe (généreuses) de tahini – tout dépends si on veux une version "light" ou "m'en fou - il faut que ça soit super bon"
  • 1 à 2 c à café de cumin moulu
  • 1-2 c à soupe de l'huile d'olive
  • 1 c à café de paprika en poudre pour la couleur
  • 1/2 c à café du sel (ou un peu plus - selon notre gout)
  • 1/2 c à café de sumac ou za'atar

Instructions

1

On commence donc par macérer en préalable l'ail (grossissement écrasé) dans le jus de citron.

2

On égoutte les pois-chiches et on les fait cuire pendant 20 avec une cuillère de bicarbonate de soude (alimentaire). (Si on utilise le pois chiches en vrac - on le trempe la nuit dans l'eau avec 1/2 c a café de bicarbonate et puis le lendemain on le fait cuire environ 1h-1,5h sur le feu doux, en ajoutant de nouveau 1/2 c a café de bicarbonate) et le lendemain Une fois pois-chiche cuites on le versé dans le saladier avec de l’eau froide pour enlever la peau.

3

Ensuite dans le robot-mixeur (ou blender) on mixe l'ail avec le citron, puis on ajoute notre pois chiches, tahini, l'huile d'olive. Il nous faut, bien évidemment du cumin moulu (personnellement j'aime bien en mettre beaucoup) et du sel.

4

Si le houmous est encore trop pâteux on ajoute de l'eau – mais, faisons attention - pour qu'il reste tres soyeux, il faut que l'eau soit bien froide

5

On peut ajouter du paprika en poudre pour ajouter un peu plus de la couleur.

6

On peut servir avec les pois-chiches sauté avec paprika et cumin, des herbes fraiches et un filet de l'huile d’olive. Si vous avez une épice orientale - sumac ou zaatar - sentez-vous libre de l'ajouter dans le plat (cela ajoute le gout légèrement citronné)

7

Et si on a un apéro improvisée on peut griller les légumes dans le four. Je coupe les légumes en morceaux, je les mélange avec de l'huile, sel, poivre, origan – et je mets au four. Tout dépends de notre four, mais 15 minutes 200°C, fonction grill – et le tour est joué.

Notes

Pour différents variations parfois je fais l’houmous avec 1 c à soupe de pâte de curry rouge. Et si je n'ai pas la pâte du curry rouge a la maison (cela n'arrive presque jamais) j'aime bien ajouter un bon curry en poudre dans le houmous de base (et un peu de piment – car j'aime beaucoup quand ça chauffe). C'est aussi trés intéressant avec les poivrons grillées

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais