salade grecque vegan

On met le pied sur un terrain glissant… Ok, on peut remplacer le lait de vache par les laits végétaux, ce n’est pas si difficile. Mais ne pas manger de fromage ? Qu’est-ce qu’on va alors manger pour l’apéro, avec du vin ? Qu’est-ce qu’on va grignoter avant le dessert ? Et plus de pizza 4 fromages ? Plus de fondue ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à rappeler que je suis loin de juger les habitudes alimentaires de quiconque, je veux que vous vous sentiez bien dans mon petit monde, peu importe que vous soyez omnivores, végétariens ou végétaliens. Si vous lisez mes mots cela veut dire que vous êtes curieux des divers moyens d améliorer votre vie et ça me touche déjà. Je veux vous montrer que le véganisme n’est pas un « monstre vert », c’est la façon la plus facile de prendre soin de notre santé et surtout c’est un petit geste pour nous mais grand pour la planète et le bien être animal (et la lutte contre la famine, la déforestation, l’émission de gaz a effet de serre… une façon d’apporter sa pierre a l ‘édifice dans ce période de COP21).

feta végan

J’ai été végétarienne durant 15 ans (avant devenir végétalienne), on peut dire que cela m’a pris 15 ans avant de décider d‘arrêter de manger du fromage. C’est dur, très dur.  J’ai entendu des végétaliens dire que quitter la cigarette était plus facile que d’arrêter de manger du fromage. Pourquoi ? Parce qu’on aime ces « objets » qui dégagent dans nos frigos des odeurs plus puissantes que la chambre d’un ado en pleine rébellion ? Difficile à le croire… J’ai une nouvelle, assez étrange à vous annoncer : en fait (je vais vous l’expliquer plus bas) on est tout simplement « accros » au fromage, on est des « junkies », c’est tout.

Dernièrement (il y a un mois) est apparue une étude très médiatisée (et discutée), réalisée par l’Université du Michigan concernant les diverses dépendances. En analysant les habitudes de 500 étudiants, les scientifiques ont essayé de prouver qu’on peut être dépendant au fromage de la même façon que l »on peut l’être aux cigarettes et aux drogues « dures ». L’étude est intéressante, on y apprend que les étudiants « ressentent » une envie de type pulsion qui les pousse à consommer du fromage (ou les produits qui en contiennent) mais elle n’a pas expliqué d’où vient cette irrépressible envie… Est-ce que c’est parce que ça réveille les centres du plaisir présents au niveau du cerveau (comme le chocolat noir), où est-ce qu’on entre dans un processus de « manque » (comme avec les drogues). C’est un peu l’histoire de l’œuf et de la poule : est-ce qu’on mange le fromage car notre cerveau nous pousse à le faire, ou on mange le fromage car on aime bien le plaisir qu’il procure.

collage feta 3

Mais…je suis là, pour vous éclairer 😉 Je me suis plongée dans le sujet et j’ai découvert des  recherches qui datent déjà des années 80, faites par le dr Éli Hazum qui ont été publiées dans la revue Science (vol. 213) et qui prouvent qu’il y a… de la morphine dans le lait…

De la morphine ? Comment ça ? Pourquoi personne ne nous en a parlé ? Car c’était difficile de le savoir, la morphine n’étant pas présente à l’état pur, elle se libère durant le processus de digestion de la caséine (la protéine présente dans le lait de tous les mammifères) et elle porte le nom de casomorphine (mais a des qualités comparables aux autres opiacés).

feta collage 4

Pourquoi de la « drogue » dans le lait maternelle ? La réponse nous est donnée par le dr Neal D. Bernard, fondateur de l’organisation Physicians Committee for Responsable médecine (le Comité scientifique pour la médecine responsable) et elle est assez simple: un bébé (disons un bébé vache) doit apprendre qu’il faut manger pour avoir tous les nutriments possibles, donc il doit retourner chez sa maman… La morphine qui lui donne la sensation du plaisir le poussera tout simplement à retourner « reprendre sa dose »:) De plus, la morphine a aussi des effets calmants et aide à dormir… (C’est pratique pour les nourrissons mais remarquez qu’on nous conseille aussi de boire du lait pour mieux dormir;)). Et le fromage c’est tout simplement une grande quantité de lait, déshydraté et dépourvu de sucres… Donc à poids comparable entre lait et fromage on a une quantité de caséine beaucoup plus concentrée dans ce dernier.

collage feta 2Et attention, le fromage n’est pas du tout anodin pour notre santé. Même l’autorité européenne de sécurité des aliments a préparé en 2009 un rapport qui démontre que la caséine peut aggraver nos allergies et peut contribuer au développement de maladies cardio-vasculaires , ainsi qu’ être responsable de l’apnée du sommeil. Un autre éminent scientifique, engagé dans la promotion de modes de vie sains, le Dr Frank Lipman essaye de nous expliquer que le processus de digestion de la caséine est très difficile pour notre corps et peut provoquer les mêmes symptômes que l’intolérance au lactose : des problèmes respiratoires, problèmes digestifs (constipations, ballonnements et même diarrhée), acné et irritation de la peau.

Donc le fromage est mauvais pour notre santé. Mais, oh la vache, on est accros… Comment faire ? Perso, j’ai utilisé une « drogue » de substituion : le chocolat noir 😉 BIO, bien évidemment.

feta collage 5

Ah, juste un message pour ceux qui veulent rester végétariens, faites attention a la présure. C’est un coagulant utilisé pour la création beaucoup de fromages et elle est faite à partir de caillette (c’est un organe, appelle aussi un « quatrième estomac » de petits bovins). Vous consommez donc de la viande .Pour connaître les fromages fabriqués sans présure il faut faire des recherches sur Internet, car en France ce n’est pas labellisé…

Mais le fromage ce n’est pas seulement un goût (et son influence sur le cerveau) , c’est aussi une texture qui ajoute de la richesse à nos plats…

Je vous rassure, il existe de plus en plus de « substituts » de fromage, des fromages végétaliens disponibles dans les boutiques bio et à acheter sur Internet… Vous ne savez même pas, mais vous en mangez déjà. Regardez vos plats préparés (surtout les pizzas et les gratins surgelés) sur l’emballage de plupart d’entre eux vous allez lire « substitut de fromage ». Voilà, c’est le « faux » fromage en question, que l’on mange déjà, parce qu’ il est moins cher à préparer et comparable au niveau du goût et de la texture. Voilà pourquoi les grands producteurs industriels eux même l’utilisent déjà.

feta14pt

Et nous, les végétaliens on est devenu des créateurs, des inventeurs, pour ne pas dire des « magiciens » en cuisine. A la maison on peut faire déjà pas mal de fromages, des plus faciles aux plus compliqués (on va commencer par le plus facile). Et non, je ne parle pas du tofu (personnellement je ne suis pas fan – le goût ne me convient pas trop et en plus j’évite de consommer trop de soja). Je parle de « fêta » maison,de parmesan, de « chèvre »…

Une remarque : Ceux qui mangent encore du fromage remarqueront évidemment la différence. Mais pour ceux qui ont fait leurs 3 mois de sevrage (oui, oui, il faut 3 mois pour se couper de la dépendance au fromage…ou plutôt à la « morphine ») les « faux » fromages ajouteront un goût supplémentaire à leurs recettes (ah, attention ça peut être un peu gras et parfois bien salé, donc n’en mangeons pas quotidiennement). 

On commence par de la fêta. Et comme la plupart du temps, je vous propose une recette facile à réaliser. Il faut être un peu patient, car notre fromage se reposera 12 h au frigo. Et cette fois-ci, je dois vous avouer que ce n’est pas ma recette… et j’aurais aimé rendre hommage à l’auteur, mais j’ai appris à faire ce fromage il y a très longtemps et à l’époque je n’ai pas pris la peine de noter mes sources (je ne savais pas que j’allais avoir un blog)

Feta végétal

Il nous faut :
1,5 verre de purée d’amandes (c’est plus facile avec la purée déjà prête)
le jus de 2 citrons
4 c a s d’huile d’olive
3 gousses d’ail
2 c a c de sel
½ verre d‘eau

On commence par hacher finement notre ail et puis on met tous les ingrédients dans le robot. On mixe bien pendant 2-3 minutes (si on fait le fromage avec de la poudre d’amande, ça sera prêt très rapidement, si pas contre on utilise des amandes entières il faut un peu de temps avant ça soit homogène). Une fois tout mixé on dépose la préparation soit dans de la gaze, soit tout simplement on utilise un sac en coton pour faire le lait (moi j’utilise cette deuxième solution, c’est pratique, le sac coûte 1 Euro et il est parfaitement réutilisable). On ferme bien le sac en serrant un peu notre « fromage » et on le pose dans une passoire (elle-même placée dans un bol pour récupérer le liquide coulant). On laisse le tout se reposer 12 heures au frigo. Le lendemain on sort notre fromage, on le pose dans un plat allant au four et on le laisse pendant 40 minutes à 180°.

Et là, nous pouvons préparer une salade grecque, je peux vous dire qu’elle m’avait gravement manqué.

collage feta4

Salade grecque (végan)

Il nous faut :

1 salade
2 tomates
1 concombre
1 oignon rouge
1 verre d’ olives noires dénoyautées
1/3 de feta
2 c a s d’huile d’olive

collage feta 5

 « Fromage » de chèvre

Je vous propose aussi un « faux » chèvre que je trouve simplement délicieux…

1 verre de noix de cajou (ou d’amandes)
2 c a s de levure maltée douce (levure de bière douce)
une pincée de sel
de l’ail en poudre
le jus d’un citron
½ verre de lait végétal (pas sucré)
2 sachet d’agar-agar.

chevre collage 1

On commence par mixer les noix (préalablement trempées qqes heures et bien rincées) puis on ajoute le jus de citron, la levure maltée, le sel et l’ail.
On réchauffe le lait et quand c’est chaud (mais pas bouillant) on le mélange avec l’agar-agar. On incorpore le mélange dans notre préparation et on continue a mixer.

collage chevre 2

Nous avons le choix ; soit on peut préparer le chèvre «  nature », soit on le mélange avec des herbes (thym, origan, basilic), sinon nous pouvons aussi ajouter des figues ou des tomates sèches… tout ce que l’on veut.

chevre13pt

Le parmesan

Je vous l’avoue, on ne retrouvera pas le goût du ‘vrai » parmesan, mais pour ceux qui aiment ajouter quelque chose sur leur spaghettis, ça peut vous aider… C’est un peu comme une cigarette électronique sans nicotine – c’est le geste qui reste et parfois ça suffit:)

faux parmesan

Il nous faut :

1 verre de mélange de poudre de noix et d’amandes
½ verre de levure de bière douce
1 c a c de sel d’Himalaya

Il suffit de tout mixer. Il se garde au frigo pendant un mois.

 – Bon Appétit –