poireau kiwi 5 pt

Le printemps, le soleil, la chaleur, ça me donne trop envie de manger des assiettes légères et pleines de couleurs. En plus, les boutiques BIO commencent à se remplir de fruits et légumes printaniers (je commençais à fatiguer en essayant de trouver une énième idée de préparation pour des champignons, des potirons ou des aubergines… Bon, j’exagère, il y avait encore quelques autres légumes mais pas beaucoup). Heureusement, au milieu de l’hiver, j’ai eu la possibilité de m’échapper un peu de cet ennui et de partir pour une destination qui s’est avérée paradisiaque avec un restaurant vegan tous les 10 mètres.

maki courgettes-tomates 8 pt

C’est triste qu’en France le véganisme ne soit pas encore suffisamment populaire pour que les restaurants « normaux » ajoutent au moins 1 ou 2 propositions sans viande/œuf/lait à leur carte. Je ne parle même pas d’avoir des restaurants 100 % vegans, oh malheur, non… J’aimerais simplement que les grands chefs français s’amusent à préparer des plats végétaliens (et qu’ils montrent l’exemple en les proposant dans leurs restaurants). L’une des recettes que je vous propose aujourd’hui n’est pas de moi, elle a été créée justement par un chef : Alain Passard. Bon, il utilise dans sa recette du beurre salé que j’ai remplacé par de l’huile de noisette et une pincée de sel de l’Himalaya.

poireau kiwi 3 pt

Pourquoi on a peur des restaurants 100% vegan?

Le mot « vegan » fait encore un peu « peur » ici en France. L’année dernière, on était à New York avec un ami « mangeur de viande » et il ne cachait pas qu’il avait réellement peur d’avoir faim si on mangeait dans un restaurant « vegan ». On a trouvé un compromis : on a décidé de choisir des restaurants qui proposaient de la cuisine orientale ou asiatique (car, là-bas, on trouve toujours les option pour lui et nous). Et, un jour, notre ami lui-même a trouvé un resto coréen, réputé d’être LE meilleur restaurant coréen a NY. Il disait : « on doit y aller, d’après les avis, ce sera une expérience gustative exceptionnelle ». Et ça l’a été, même pour lui… Car c’était complètement vegan, mais vous voyez, même a New York le restaurant ne s’est pas affichée en tant que tel. Bref, tout ça pour dire que si ça fait aussi peur pourquoi ne pas commencer par quelques plats à la carte de grands restaurants ?

Mais revenons-en à nos moutons, aujourd’hui, je vous propose deux petites entrées. Très fraîches – ce qui est souhaitable quand les jours deviennent de plus en plus chauds. On peut les manger comme plats (si on n’a pas trop faim) ou comme entrées.

poireau kiwi 4 pt

Entrée poireaux-kiwis-matcha

Ingrédients :poireau kiwi 2 pt

2-3 poireaux très fins
2 kiwis
une pincée de poudre de thé vert matcha
1 c à s d’huile de noisette
une pincée de sel de l’Himalaya
1 c à s d’huile d’olive

Préparation :
  1. On coupe les poireaux en rondelles et les kiwis en morceaux (on enlève la partie blanche de l’intérieur e kiwi).
  2. On chauffe l’huile de noisette et on fait sauter le poireau pendant 1 minute.
  3. On recouvre le poireau avec de l’eau (3-4 c à s d’eau), on ajoute un peu de sel de l’Himalaya et on fait cuire 2-3 minutes (le poireau peut rester légèrement croquant).
  4. On coupe le feu, on ajoute le kiwi et on sert recouvert de poudre de thé vert (avec en idéal un filet d’huile d’olive).
  5. C’est un mélange chaud-froid, légèrement sucré-salé, une vraie explosion de saveurs.

poireau-kiwi collage

C’est un mélange chaud-froid, légèrement sucré-salé, une vraie explosion de saveurs.

poireau kiwi 6 pt

Maki tomates-courgettes

Ingrédients :maki courgettes-tomates 1 pt

4 courgettes
4 tomates
1 petit oignon
le jus d’un citron
½ c à c de cumin
½ c à c de sel de l’Himalaya
un peu de poivre blanc fraîchement moulu
on peut ajouter un peu de coriandre fraîche (ciselée) ou de basilic frais

Préparation :
  1. On coupe deux courgettes en longueur, en préparant des lamelles assez fines.
  2. On épluche les tomates (la meilleure façon, c’est de les plonger pendant 2 minutes dans de l’eau bouillante puis de les remettre dans de l’eau glacée) et on les coupe en petits dés.
  3. On coupe les 2 courgettes restantes et le petit oignon.
  4. On mélange les légumes (en dés), on assaisonne avec le jus de citron puis les épices et les herbes.
  5. On fait chauffer l’eau et on y plonge les lamelles de courgette pendant 1 minute (pour qu’elles s’attendrissent légèrement).
  6. Sur une natte en bambou pour sushis, on dépose du film alimentaire qu’on recouvre avec les lamelles de courgette.
  7. On dépose la farce sur la courgette et on roule notre préparation comme des sushis.
  8. On entoure le tout avec du film alimentaire puis on laisse reposer au frigo pendant 1 heure.
  9. Avant de servir, on découpe le rouleau en forme de makis.
  10. On peut servir avec un peu de sauce de soja.

maki courgettes-tomates 4 ptmaki courgettes-tomates 5 ptmaki courgettes-tomates 9 ptmaki courgettes-tomates 7 pt

 

Bon appétit