Aujourd’hui je vais vous gâter. Mais, vous avez sûrement déjà remarqué que je ne vais pas vous laisser manger n’importe quoi ;). Une vie saine et du sucre, est-ce que ça peut aller ensemble ? Bien sûr que oui… il faut seulement savoir choisir le bon … Car on ne le sait pas avant de bien creuser le sujet, mais il existe un « bon » et un « mauvais » sucre !

veglamour Le saviez-vous : un enfant de 8 ans va manger durant une année autant de sucre qu’un habitant de l’Europe au XIX siècle durant toute sa vie…

Le saviez-vous : le manque de concentration, la fatigue, la tristesse, le sentiment de mal-être et la dépression sont parfois des réactions causées par la dépendance au sucre. Notre organise et tout simplement « en manque » (c’est le même processus qu’avec des drogues dures, les deux substances « jouent » avec nos hormones « de bonheur »).

sucettes

Que se passe-t-il avec le sucre une fois introduit dans notre corps ?

Notre corps a besoin de 200 à 250 grammes de glucides par jour (mais les glucides ce n’est pas seulement le sucre… elles se cachent aussi dans nos pâtes, notre riz, nos farines, céréales et nos fruits et légumes – ne parlons même pas des produits « industriels »). Le sucre qu’on mange au quotidien -peu importe qu’il soit blanc, roux ou raffiné – est constitué à 97-99 % de saccharose (glucose fructose), le reste c’est de l’eau et quelques minéraux. Alors certes nous pouvons digérer les deux composants, mais les capacités de notre organisme à le faire sont assez limitées.

Notre organisme a besoin de beaucoup de forces pour digérer le glucose. Donc même si le sucre nous donne beaucoup d’énergie immédiate, on perd en même temps plein de ressources (comme le magnésium ou de la vitamine B) pour le digérer… On paie la note un peu plus tard – car ça nous amène (entre autres) à un vieillissement accéléré… Le glucose que notre corps n’est plus capable de changer en énergie est transformé directement en cellules graisseuses, mais pas n’importe lesquelles… mauvaise nouvelle les filles… celles qui gonflent sont les cellules provoquant l’apparition de cellulite… Le glucose agit aussi sur le niveau d’insuline et peut à terme provoquer un diabète…

Quant au fructose, elle est digéré par notre foie – mais ici, pas de cadeaux non plus, la digestion a ses limites. Tout ce qui nous reste en trop est transformé en cellules grasses et en triglycérides (et ce sont elles qui causent les maladies cardio-vasculaires et les AVc.). Le gras crée par le fructose enveloppe aussi notre foie, diminuant ses capacités de travail, ce qui est facteur de diverses maladies (les ravages sont exactement les mêmes que ceux provoqués par l’alcool).

Et pourtant j’ai enfin une bonne nouvelle (!) pour vous (pour nous) : on n’est pas obligés d’abandonner nos desserts ! Comment ? On les préparant soi-même… Avant d’arriver vers notre récompense (oui il y a en a une) voici la liste des produits à bannir (malheureusement, si vous achetez les produits déjà pré-travaillés, il faut commencer à lire des étiquettes).

sucettesLa premiere chose à laquelle vous devriez faire particulièrement attention, c’est le sirop de glucose-fructose (parfois nommé tout simplement glucose-fructose)… Connu aussi sur le nom de sirop de maïs ou sirop de maïs a haute teneur en fructose, ou pour le « déguiser » encore mieux, noté sur les étiquettes SGHF ou HFCS, ou encore isoglucose… C’est quoi ce monstre  ? En fait c’est un sucre crée « artificiellement » qui n’est pas cher à produire et qui est plus « sucré » que n’importe quel autre. On le prépare à base de sirop de maïs qui passe par des processus enzymatiques pour augmenter sa teneur en fructose. Ce produit est ensuite  mélangé de nouveau avec le sirop de maïs pur (qui est composé en 100% de glucose)… On obtient ainsi un sucre fructose-glucose majoritairement composé de fructose (de 55 à 90 % de fructose !). Pourquoi je vous embête si la composition n’est pas si différente du saccharose ? Pour faire bref – le glucose et le fructose de ce sucre ne nécessitent aucun travail de la part de notre corps, ça « glisse » directement dans notre sang…  et est changé uniquement en matière grasse (on n’en tirera aucun profit énergétique – à part si on saute à la corde tout de suite après s’être rempli l’estomac avec un paquet de bonbons)… Donc tous nos gâteaux industriels, les ketchups, les soupes, les sauces, les pains de mie, etc. sont à voir dorénavant comme de la matière grasse pure…

Est-ce qu’on peut quand même utiliser du sucre « normal » ?

Franchement, vaut mieux l’éviter… Le fait de manger nos céréales, nos pâtes, notre pain, notre riz nous amène vers les limites de digestion du glucose par notre corps… et 1 cuillère de sucre de plus que notre besoin calorique par jour égale 1 kilogramme de poids supplémentaire à la fin de l’année… Et croyez-moi, votre corps ne fait pas la différence entre le sucre roux ou blanc…

Le sucre de coco, le sucre de palme ne sont pas non plus une bonne solution… On nous les propose en disant qu’ils sont remplis d’oligo-éléments, mais croyez-moi, leurs quantités sont « ridiculement » petites  et le niveau de fructose est assez élevé. (Toutes les sucres à base des « fruits » sont constituées de 70 à 80 % de fructose)… Donc en croyant faire bien, on abîme notre foie…car on connaît déjà l’histoire de ce méchant fructose.

sucettes

Qu’est-ce qu’on peut utiliser pour notre thé ou café ?

Peut-être de l’aspartame ?… Non, non, et non. C’est une très mauvaise idée… Bon, on sait très bien que Coca-Cola l’utilise, car c’est un produit « zéro calories » et qui n’est pas cher à produire… Le produit est admis sur le marché même si les recherchent démontrant sa nocivité pour le cerveau se multiplient… Mais l’enjeu est tellement fort pour le géant alimentaire qu’il ne laissera jamais interdire l’aspartame…

Quelle est donc l’alternative ? Du Stevia… Mais, attendez une seconde, est-ce que ce n’était pas interdit il y a encore quelques années – allez-vous me dire? Oui, c’était interdit à cause des recherches qui se sont avérées être sponsorisées par… devinez qui ? notre « géant » lui-même, apparemment. Pourquoi ? Parce que le stevia est beaucoup plus cher à produire que l’aspartame… Mais vous savez quoi ? Une fois quand le marché s’est de nouveau réouvert pour le stevia et qu’on a redécouvert ses vertus, même Coca-Cola a décidé de faire une boisson « verte », au stevia !… Le stevia c’est une plante au pouvoir sucrant 300 fois plus fort que le saccharose et avec zéro calories (et en plus contrairement au sucre et surtout à l’aspartame il ne suscite pas de sensation de faim)… Vous allez être un peu surpris par son prix, car une petite boîte coûte environ 8 Euros… Mais sachez qu’une pointe de cuillère suffit pour remplacer une cuillère de sucre normal). Il faut s’habituer au goût (légèrement reglissé, mais de plus en plus de producteurs essayent d’effacer cet arrière-goût).

sucettessucettes

 

 

 

 

 

 

Que nous reste-t-il au quotidien?

Les fruits – on a tellement parlé de fructose qu’on commence à se poser la question : « et les fruits, alors ? ». Et les fruits ne sont pas « dangereux ». On n’arrivera jamais à en consommer assez pour dépasser nos capacités de digestion du fructose. Le fructose qui provient des fruit est stocké dans notre foie et est libéré dès qu’on a un besoin calorique (quand on fait du sport par exemple).

Astuces : utilise les bananes pour sucrer vos smoothies, yaourts et mueslis.

Utilisez la purée de pommes pour vos gâteaux (non seulement c’est sucrant, mais en plus ça peut remplacer des œufs).

LE GAGNANT :

Les dattes : voilà la délicieuse solution. Non seulement le fruit est peu calorique (70 calories les 3 dattes), mais surtout elle a plein d’effets bénéfiques sur notre corps. Elle stimule nos muscles (très bon comme petit en-cas pendant notre entraînement, ou une longue course à pied), entre autres choses. Les dattes (surtout les délicieuses medjool, sont magnifiques : une fois mixées au robot elles se transforment en caramel parfait pour tous nos desserts).Moi j’utilise les dattes dans toutes mes préparations crues… Dans les cafés froids aussi…

Tout ceci nous amène enfin à notre récompense :

DES SUCETTES !!!

Il nous faut :sucettes

un demi-verre de pépites de chocolat noir (ou une tablette de chocolat noir 70%)
Un verre de noix de coco râpé
2,5 cuillère à soupe d’huile de coco
5-6 dattes (variété medjool, préalablement trempées)

 

On enlève la peau et on dénoyaute nos dattes. On met dans notre mixeur les dattes, la noix de coco râpé et 2 cuillères d’huile de coco. Si en mixant on remarque que notre préparation est trop sèche et compacte, il suffit d’ajouter un peu de l’eau dans laquelle ont trempé nos dattes.

sucettessucettessucettes

 

 

 

 

On met notre préparation dans le réfrigérateur pour 30 minutes;

Pendant que notre pâte refroidit on va faire fondre le chocolat au bain-marie et on ajoute l’huile de coco restante (si vous voulez que le dessert soit vraiment « cru » il ne faut pas chauffer les produits à plus de 40°C… le chocolat fond vite, on n’est pas obligé de mettre notre bol dans de l’eau bouillante).

sucettessucettessucettes

 

 

 

 

On sort notre pâte de coco du frigo puis on prépare les petites boules, on les trempe dans le chocolat et on les décore avec de la noix de coco râpée .Quelques minutes au frigo et c’est prêt .

sucettessucettessucettes

Bon appétit