curry vert

Ça y est les vacances sont là, le soleil, la chaleur… on n’a qu’une seule envie : partir loin… Mais que faire s’il faut encore travailler et que les congés c’est pour plus tard ? J’ai une solution – cuisiner pardi ! (vous voyez, la cuisine c’est pour moi la réponse à tout). Et rien de mieux pour s’évader que de cuisiner des plats traditionnels de nos destinations de rêve !. Ah, les vacances, ah Thaïlande, oh le curry vert ! C’est mon plat chaud préféré. Pendant nos séjours en Thaïlande je n’ai pas pu m’empêcher d’y goûter chaque soir. Et même si à chaque sortie au restaurant je me promettais (juré, craché – tout ce que vous voulez) de me laisser tenter par une nouveauté, j’avais une petite voix dans ma tête qui disait (hurlait) : curry vert, curry vert, curry vert ! … Donc, parfois, j’ai fini par manger deux plats durant un repas (heureusement qu’on nage beaucoup pendant les vacances, parce que sinon j’aurais pu rentrer en France en roulant comme une boule)… Après mon retour de vacances ma seule envie c’était de manger du curry vert le plus souvent possible. Ça dure déjà depuis des années et je ne m’en lasse toujours pas.

curry vert

Même si vous êtes des mangeurs de viande, laissez-vous tenter par cette recette au tofu. C’est très savoureux, ça va vous changer de votre quotidien et vous allez voir que rien ne vous manquera.

Le tofu, du soja donc, est-ce que c’est bon pour la santé ? Oui, n’ayons pas peur du soja, c’est une riche source de protéines. Aux États-Unis l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux a donné la mention ; « généralement reconnu comme sans danger » en 1998, et jusqu’à maintenant elle n’a pas changé d’avis.

Pourquoi alors le soja est-il un « aliment qui fâche » ? Il y a plein de « légendes » qui nous font croire que le soja est facteur de cancers, qu’il rend les hommes infertiles. Vous pouvez tranquillement lire la fiche Wikipédia (c’est une source d’ information fiable – elle a la même marge d’erreur que l’Encyclopédie Britannica – qui d’ailleurs n’est plus imprimée à cause…de l’incontournable Wikipédia !). Vous allez voir que le soja peut même être bénéfique : Il permet aux femmes de mieux combattre leur cancer, elle diminue les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées…

Les recherches concernant le soja se multiplient, il y en avait 15 concernant la qualité de sperme chez l’homme – toutes ont prouvé que le niveau de testostérone et la qualité de semence restent intacts. Les recherches faites à Anses en 2005 qui disaient que le soja favorise la croissance des tumeurs chez les femmes ont été rejetées pour cause de conflits d’intérêts. En fait cette recherche a été menée par Mariette Gerber, consultante pour Unilever – un de plus grands producteurs de produits laitiers !

Par contre n’exagérons pas, il ne faut pas non plus le consommer chaque jour. Moi je l’intègre dans quelques recettes, mais je prépare aussi mes propres « fromages » à base de noix (recettes à venir prochainement 😉 ).

Ah, dernière chose : achetez uniquement des produits de soja BIO : pour ne pas participer à la déforestation de notre planète.

Revenons à notre délicieux sujet principal : le curry vert : il y a deux façons de faire ce fameux plat – pour le premier il vous faudra trouver un magasin thaï (épicerie, « Chinois » – comme je les appelle) pas loin de chez vous et vous fournir avec ces délices provenant du pays de sourire. Pour le deuxième – on utilise ce qui est à notre disposition (les produits européens).

curry vert

Aujourd’hui nous allons faire la version européenne – je ne vais pas vous compliquer la tâche depuis le début. Même mon épicier thaïlandais favori manque des produits les plus « exotiques »en ce moment, donc on ne va pas courir des kilomètres pour faire un seul plat. Il y a tout de même 2 ou 3 choses à passer prendre chez lui qu’il aura toujours en stock :

Recette:

De la pâte de curry vertcurry vert
Du lait de coco
Une tige de citronnelle (ou de la citronnelle séchée)
1 botte de basilic thaïlandais fraîche (plus douce que le basilic européen)

Version européenne :

1 brocoli (même un chou-fleur fera l’affaire)
3-4 carottes
quelques champignons cultivées
1 boite de tofu (ferme)
De la coriandre (frais)
Du gingembre (frais ou en poudre)
Du piment

Dans l’idéal c’est bien d’avoir encore : Des feuilles de kaffir

Préparation :

C’est un plat tellement facile à faire et tellement savoureux, que vous allez tomber par terre. On réchauffe un peu d’huile d’olive (moi j’aime bien faire cela aussi avec de l’huile de coco) et on ajoute un peu de pâte de curry vert (prenez seulement une petite cuillère – c’est vraiment fort, même pour moi qui adore transformer mes convives en dragons). Deux minutes plus tard on couvre la pâte de curry avec du lait de coco (un litre). On le fait cuire à feu doux pendant 10-15 minutes.

curry vertcurry vertcurry vert

 

 

 

 

On ajoute nos légumes : de petites fleurs de brocoli, les carottes et champignons coupées en lamelles. Puis on ajoute une tige de citronnelle entière (n’oubliez pas de bien l’écraser avec un manche de couteau) si vous utilisez la citronnelle séchée mettez là dans un petit récipient (moi j’utilise une boule à infuser ) – même cuite elle est trop dure à manger. On ajoute aussi un petit morceau de gingembre taillé finement et si vous êtes courageux vous pouvez ajouter 2-3 petits piments séchés (mais, faites gaffe, ne les goûtez pas – sinon, vous allez brûler vos papilles pour au moins deux jours – j’ai testé personnellement et je n’étais pas fière).

curry vertcurry vertcurry vert

 

 

 

 

C’est le bon moment pour ajouter notre tofu (ferme) coupé en dés. Dans l’ idéal on ajoute encore le basilic thaïlandais, et les feuilles de kaffir séchées (si vous les avez trouvées – c’est un petit détail, mais c’est lui qui va vous faire voyager en Thaïlande). Et on laisse cuire 15-20 minutes. Juste avant le service on ajoute une bonne poignée de coriandre fraîche ciselée (de la ciboulette peut aussi faire l’affaire).

Nous pouvons servir notre curry sous forme d’une soupe en ajoutant des vermicelles de riz. On peut aussi le manger avec du riz (c’est ma forme préférée).

curry vertcurry vert

 

 

 

 

 

 

Bon appétit, régalez-vous, j’ai envie de vous dire même : bon voyage.

Conseil:

Si vous mangez le curry tout de suite après la préparation il peut être un peu liquide (ajoutez un peu d’amande en poudre pour l’épaissir). Comme d’habitude les meilleures choses sont encore mieux le lendemain (ou 2 heures plus tard), le curry s’épaissit et devient encore meilleur (des fois il faut même ajouter un peu d’eau quand on le réchauffe tellement ça devient épais).

 

Astuce

Si vous êtes en voyage, pensez à acheter des épices régionales – c’est la meilleur façon de retrouver le goût des vacances dans notre cuisine.

Bon appétit