Est-ce écologique d’avoir des chiens et des chats ? Je sais – quelle question ! Comment puis-je oser demander une telle chose ? On ne peut pas imaginer la vie sans nos amis poilus. Néanmoins, de plus en plus de gens qui se tournent vers la vie écologique et/ou le végétalisme se posent la question : est-ce que ma petite « boule de poils » pollue et comment puis-je réduire son impact négatif sur la planète ? Comment faire avec les aliments pour animaux de compagnie ? Est-ce que mon chien ou mon chat peut être végétalien ?

3 gestes écologiques de base

Il ne faut pas oublier que chaque activité humaine a un impact sur la planète. Surtout si nous tenons compte du fait que nous sommes nombreux et que nous aimons tous les animaux, nous pouvons rapidement constater que posséder des animaux de compagnie aura aussi un certain impact sur l’environnement. Alors, comment trouver un bon compromis, c’est-à-dire avoir des animaux et ne pas créer de pollution supplémentaire ? Il y a déjà une chose que l’on peut faire : NE JAMAIS acheter un animal. Si nous achetons des animaux de race pure à des individus qui en ont fait leur « commerce » nous créons une demande et augmentons la disponibilité de ce genre de chiens « sur le marché ». Si nous voulons un animal, c’est parce que nous avons de l’affection à donner, n’est-ce pas ? Peu importent ses origines et son apparence. Instagram et les réseaux sociaux popularisent certains animaux « à la mode » comme s’il s’agissait de vêtements. Chaque année, nous avons une nouvelle race « trendy » et de nouveaux éleveurs créent massivement de nouveaux chiens à vendre… Et de cette façon, nous doublons le nombre de chats et de chiens dans ce monde.

Stériliser et ne pas abandonner

La deuxième chose que nous devons absolument faire est de stériliser nos animaux de compagnie. À cause de ces animaux « branchés » d’Instagram, il devient de plus en plus difficile de trouver des maisons pour chiens « mixtes ». Donc si votre animal tombe enceinte du chien d’à côté, il y a de fortes chances que vous ayez du mal à lui trouver un foyer. Depuis qu’un chien est devenu un gadget, nous voulons la meilleure version disponible… Il y a donc des milliers de chiens abandonnés dans les refuges, parce qu’ils ne sont pas assez photogéniques. Mais les gens abandonnent aussi leurs chiens de race, parce que, finalement, ils se rendent compte que ce qui était censé être un gadget est en fait un être vivant nécessitant beaucoup de soins. Et certaines races en exigent vraiment beaucoup, parce qu’elles sont extrêmement vulnérables et sujettes à divers problèmes de santé. Donc si vous n’avez pas d’animal et que vous voulez en trouver un, n’oubliez pas trois actions écologiques obligatoires : adoptez, stérilisez et ne choisissez pas les animaux uniquement en fonction de leur race.

Les chats sont carnivores, les chiens peuvent s’adapter

Si maintenant vous avez un membre de la famille poilu à la maison, il y a une question que beaucoup de gens qui essaient de vivre une vie plus « écologique » se posent : qu’en est-il de la nourriture pour animaux de compagnie ? Et, est-ce que mon chien / chat peut être végétalien ? La réponse la plus courte est : NON, le chat ne peut pas être végétalien ou végétarien, et le chien peut, mais seulement une fois qu’il est adulte.

Les chiens et les chats sont des animaux domestiques qui ne peuvent plus vivre loin des habitations humaines. Ce sont des animaux qui ont évolué avec nous et leur survie dépend de nos soins. Les chats ont réussi à garder un peu de leur indépendance. Elle était également souhaitée par les humains – ils n’étaient pas nourris, de manière à garder leur instinct de chasseur et mangeur des souris. Et le chien avait une fonction protectrice – de sorte que les hommes les gardaient près de leur maison et les nourrissaient. Le tube digestif de ces deux animaux a évolué différemment. Les chats ont conservé la digestion d’un carnivore. Ils ont besoin d’une grande quantité de protéines animales pour fonctionner, ils ne sont pas capables d’en créer (comme la taurine par exemple) contrairement aux chiens et aux êtres humains. Ils ont également besoin de beaucoup plus de protéines que les chiens pour fonctionner normalement. D’autre part, en mangeant les restes des humains, les chiens se sont adaptés à un régime omnivore. Et, à part les chiots qui ont besoin de nourriture carnée pour développer leurs fonctions vitales, un chien adulte peut même devenir « végétalien », mais seulement s’il est nourri de nourriture professionnelle. Pour information : si nous nourrissons un chat avec un régime « végétalien » nous allons le tuer – il va développer une grave maladie cardiaque. D’ailleurs, en Angleterre, il existe même une loi qui stipule que toute personne qui nourrit un chat avec le régime végétalien sera punie pour torture sur les animaux.

Aliments faits maison pour animaux de compagnie ?

Vous me direz : si pendant des siècles les chiens pouvaient manger des restes de l’alimentation humaine, peut-être que je pourrais leur faire de la nourriture toute seule, à la maison ? Malheureusement, ce n’est pas si facile. Historiquement, quand les chiens mangeaient nos restes, nous ne nous souciions pas vraiment de savoir s’il allaient vivre 3 ou 10 ans. Depuis ces dernières décennies, les chien et les chats sont vraiment devenus une « partie de la famille » et tout est fait pour qu’ils vivent la vie la plus longue et la plus saine possible. Pour cela, la nourriture doit être développée par des professionnels. De plus le chien et le chat ont des besoins très spécifiques que nous ne serons pas en mesure d’équilibrer nous-mêmes (à moins que nous consultions un spécialiste en diététique des animaux – mais bon, vous pouvez imaginer le coût). Il convient également de noter qu’il n’est pas souhaitable de donner de la nourriture pour chats aux chiens et inversement. Leurs besoins en vitamines, acides aminés et même la quantité de protéines est si différente qu’elle peut même être toxique pour eux. Les chats ne pourront pas digérer la quantité de fibres présente dans la nourriture des chiens et les chiens n’arriveront pas à digérer la quantité de protéines présente dans celle des chats.

Grandes marques ou aliments « bio » ?

Si nos chats et nos chiens sont vraiment des membres de notre famille et que nous voulons qu’ils soient en bonne santé, nous devons nous tourner vers les aliments « bio ». Les grandes marques – même celles que l’on trouve chez les vétérinaires – sont encore une industrie de masse dont les procédures de création alimentaire sont plus axées sur la production massive que sur les vraies valeurs nutritionnelles. Les pièces de viande sont super transformées, au point de perdre leurs valeurs nutritives. Qui plus est, nous ajoutons beaucoup de produits chimiques pour augmenter les quantités de vitamines et de minéraux, mais aussi pour les rendre plus attrayantes pour les animaux. J’ai lu un article où un vétérinaire disait qu’il avait un fournisseur de nourriture pour chiens qui s’est vanté qu’avec la sauce qu’ils avaient inventée, ils pouvaient même faire manger des cailloux aux animaux.

Mais alors végétalien ou pas ?

Pour les chats, la réponse est déjà établie : ni végétalien ni végétarien. Le chat souffrira de la digestion des plantes et ses besoins en protéines animales sont très élevés. Pour le chien – une fois qu’ils ont terminé leur phase de croissance et que vous êtes végétalien et que vous ne voulez vraiment plus être lié à la souffrance animale – achetez de la nourriture végétalienne certifiée par des vétérinaires. Et si vous voulez garder les chiens et les chats en vie pendant longtemps, n’essayez pas de les nourrir avec de la nourriture « maison ».

Et l’impact écologique ?

Maintenant, revenons au premier paragraphe : quel est l’impact climatique des chiens et des chats ? Il y a beaucoup de recherches et les résultats varient. Bien sûr, le grand nombre d’animaux domestiques qui doivent manger de la viande crée un empreinte carbone non négligeable. Les scientifiques conseillent donc de choisir de petites et moyennes races de chiens… Et pour ceux qui préfèrent les chats – bonne nouvelle – en raison de leur petite taille, leur impact négatif est très faible. Mais il y a plus d’avantages à avoir des animaux que d’effets négatifs. Déjà il y un avantage important pour notre santé, car les animaux soulagent notre stress et les chiens nous poussent à nous promener. Mais écologiquement, nous pouvons aussi tirer d’autres profits. Si notre chien fait vraiment partie de notre famille : prenons-le avec nous pour les vacances. En ce cas, nous devrons voyager plus localement, ce qui réduira la pollution générée par l’aviation touristique – et ce n’est pas le moins important.

Enfin, il y a cette observation parmi les scientifiques. Il serait intéressant de se tourner également vers les animaux qui se nourrissent de plantes, comme les cochons d’Inde ou les lapins. Le chercheur de l’UCLA, Gregory Okin, a même terminé sa recherche avec cette blague : achetons des poneys 🙂 non seulement ils sont écologiques et mignons, mais ils peuvent aussi être utilisés comme tondeuses à gazon.

Print Friendly, PDF & Email

This post is also available in: Anglais