mai 2016

Carrot cake – ou comment préparer la peau pour l’été

carrot cake 18 pt

Bonjour mes Veglovers.
Il est enfin temps de préparer un petit dessert. Étant donné que le mois de mai ne nous gâte pas trop il faut apporter un peu de douceur dans notre vie. Aujourd’hui je vous propose un « carrot cake » car j’aime beaucoup l’idée de mélanger les légumes avec les préparations sucrées. En plus, la carotte c’est du bêta-carotène qui permet de retrouver une belle couleur de peau avant l’été.

carrot cake 16 pt

Dernièrement je suis devenue « accro » aux carottes. Parfois, quand j’ai la flemme de me faire à manger, (en réalité j’adore cuisiner pour les autres mais je me satisfais des plats les plus simples) je fais du hummus pour accompagner des légumes (des tonnes de carottes). J’espère seulement que tout ce beta-carotène ne donnera pas une couleur trop orangée à ma peau… oui, malheureusement ça peut arriver si on en abuse et je préfère ne pas tester ce genre de maquillage « semi-permanent ». Mais, sauf excès, le beta-carotène augmente le niveau de mélatonine dans la peau ce qui donne un teint naturellement plus « hâle » et prépare notre corps à recevoir les doses de soleil de l’été.

Le déjeuner sur l’herbe – version moderne avec les burritos à emporter

bourrito 13 pt

burrito 19 pt

Je sais que beaucoup d’entre vous mènent une vie active. Et, chaque jour, vous vous posez probablement la question : Que manger à midi ? OK, on peut préparer des boîtes avec des choses à manger… mais, parfois, on n’a pas beaucoup de temps et il faut manger rapidement… Un sandwich ? Oui, c’est une solution mais ça devient vite ennuyeux. Quand j’étais aux USA, j’ai découvert la solution idéale : les « wraps » et les « burritos ». C’est un repas entier, équilibré, nutritif et emballé dans une galette de maïs. Et je ne vous dis pas à quel point c’est délicieux ! À New York, j’ai même trouvé une boutique qui ne vendait que ça (!) : des wraps et des burritos vegans (et, croyez-moi, il y a de la demande car la boutique est située sur la 5e Avenue – l’une des plus chère du monde).
Je suis devenue rapidement accro aux burritos vegans – car on peut les acheter et les manger où on veut. C’est facile à transporter et à manger (aussi froid que chaud). Je les adore au point d’en faire même ici, en France, pour le déjeuner . De plus, vu qu’il fait chaud maintenant (OK, pas hier, il pleuvait fort), on a envie de prendre l’air dès qu’on en a la possibilité. Une pause déjeuner peut parfois être trop courte pour faire la queue, acheter quelque chose à manger et chercher un parc à proximité pour se poser et manger.

Une recette de chef… et deux idées d’entrées

poireau kiwi 5 pt

Le printemps, le soleil, la chaleur, ça me donne trop envie de manger des assiettes légères et pleines de couleurs. En plus, les boutiques BIO commencent à se remplir de fruits et légumes printaniers (je commençais à fatiguer en essayant de trouver une énième idée de préparation pour des champignons, des potirons ou des aubergines… Bon, j’exagère, il y avait encore quelques autres légumes mais pas beaucoup). Heureusement, au milieu de l’hiver, j’ai eu la possibilité de m’échapper un peu de cet ennui et de partir pour une destination qui s’est avérée paradisiaque avec un restaurant vegan tous les 10 mètres.

maki courgettes-tomates 8 pt

Salade de pâtes… sans gluten

salade pates sans gluten

salade pates sans gluten 12

Il y a 3 ans, quand j’ai commencé mon régime vegan, je suis tombé sur un grand nombre de blogs (en anglais) avec des recettes vegan et sans gluten (les deux à la fois). Je me disais : oh non, je ne vais jamais tomber dans une « bizarrerie » pareille, déjà être vegan est considéré comme tel, pourquoi donc compliquer les choses… Je ne voulais même pas entendre parler de ce régime extravagant « sans gluten », ma vie était suffisamment « compliquée » en tant que vegan (pas pour moi, pour les autres ;)).
Mais, ces derniers mois, comme vous le savez, je n’étais pas très bien… et bien sûr j’ai cherché sur Internet les raisons possibles de mon état (la fatigue, la dépression, le manque de forces et les problèmes de digestion). Je suis tombé sur une multitude d’articles concernant l’élimination du gluten de notre menu. Finalement, il s’est avéré que mes problèmes étaient liés au déficit en vitamine D (rien à voir avec le régime) mais, pour la première fois, je me suis plongée dans le sujet du régime sans gluten et ça a fortement réveillé ma curiosité.