août 2015

cheescake

Keep calm et… mangez du cheesecake

cheescake11p

Après l’article précèdent, un peu flippant, on va essayer de se détendre… Il est important de ne pas se laisser emporter par le stress de la vie, peu importe son origine : une dispute avec son chéri, un problème au travail, ou un article inquiétant lu sur un blog culinaire 😉

On a beaucoup de responsabilités dans nos vies, le temps file bien trop rapidement et, bien évidement, à chaque fois qu’on a presque compris comment s’organiser il y a toujours un nouvel obstacle qui nous tombe dessus. Que faire pour garder son calme ? J’aurais aimé vous convaincre que la méditation est le meilleur remède contre le stress, car j’ai lu des tonnes de recherches à ce sujet et j’en suis complètement convaincue… sauf que, malheureusement, je n’ai jamais trouvé le temps (!) pour la pratiquer sérieusement

faitIMG_3483

L’art de la… figue

tarte aux figues

 

L’espérance-vie de nos enfants pourrait être plus courte que la nôtre – commencent à nous alarmer les médecins… Et nous-mêmes pourrions avoir plus de problèmes de santé que la génération de nos grands-parents. C’est plutôt absurde, vu le développement de la médecine, la rapidité de détection des maladies, les médicaments toujours plus nombreux disponibles pour lutter contre chaque pépin de santé…

D’où vient alors cette inquiétude des spécialistes ? La réponse est simple : une évolution de la société qui tend vers de mauvaises habitudes nutritionnelles, les fast-foods, les plats à réchauffer, bref la malbouffe couplée à une vie très sédentaire et pour finir le manque de sport… En gros : on mange mal, trop et on ne bouge pas suffisamment. Nous allons avoir de plus en plus de malades, d’age jeune, atteints de maladies dites « de civilisation » (le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les AVC, les crises cardiaques)…

Selon une étude du Dr Steven Grover de l’Université de Montréal (publiée dans la revue The Lancet Diabètes&Endocrinology), l’obésité raccourcit l’espérance de vie de 8 ans (mais à côté de ça elle ajoute en moyen 19 années de vie « malade »)…

La pire nouvelle est que nous ne sommes même pas obligés d’être en sur-poids pour développer des maladies de gens obèses… Le niveau de mauvais cholestérol, de triglycérides et de glucose augmente aussi chez les personnes minces qui mangent mal et restent assises toute la journée. En 1953 déjà la revue Lancet avait publié des recherches qui mettaient en évidence le fait que les chauffeurs de bus qui passaient la moitié de leur temps de travail assis avaient développé deux fois plus de maladies cardio-vasculaires que leurs collègues qui étaient restés plus de temps debout.